19 avr. 2018

Tartinade de haricots rouges à la mexicaine

Quand je reçois ou que je suis invitée j'apporte toujours une tartinade pour l'apéritif, je trouve ça tellement convivial de tous pouvoir tremper une chips, un morceau de carotte ou de tartiner son bout de pain avec ! J'adore tellement les tartinades, dont le houmous, of course, que je cherche sans cesse de nouvelles recettes à réaliser.



Avec l'arrivée des beaux jours j'ai d'autant plus envie de voyager alors je vous emmène en Amérique du Sud avec cette tartinade aux saveurs d'inspiration mexicaine. Je dois bien avouer que cette recette fait partie des nombreuses que je fais au feeling, sans appui de recette, sans idée précise mais dont le résultat était si bon que j'ai de suite noté les ingrédients de cette mixture ! En réalité j'ai quand même eu quelques inspirations, celle des black bean burgers que l'extraordinaire chef du café où j'ai fait du volontariat en Ontario réalisaient. Ces burgers de haricots noirs étaient extrêmement savoureux, bien épicés et assaisonnés comme il faut ! En l'aidant à préparer ces burgers qui avaient grand succès j'ai pu sentir toutes ces saveurs qui depuis m'inspirent quand je souhaite cuisiner un peu à la mexicaine. C'est fou ce qu'être en cuisine avec de si belles personnes créent de beaux souvenirs et des inspirations qui se perpétuent au fil des jours, des mois et sûrement des années. 
Alors peut-être que je n'avais pas d'idée précise en tête en réalisant cette tartinade mais au fond de mon coeur je recherchais ces saveurs, cette douce nostalgie.




Pour 1 bol :
- 400g de haricots rouges cuits
- 1 oignon rouge
- 50g de sauce tomate bio
- 2 cuillères à soupe de sauce soja
- 1 cuillère à café de cumin
- 1 cuillère à café de coriandre moulue
- 1 cuillère à café de paprika doux ou piquant
- 1 cuillère à café d'origan séché
- 1 petite poignée de coriandre fraîche
- 1 pincée d'ail lyophilisé
- Quelques tours de moulin de 3 baies Ethiquable 
- Huile d'olive

Emincer finement l'oignon et le faire dorer dans une poêle avec l'ail et de l'huile d'olive.
Ajouter ensuite les haricots, la sauce tomate et les épices.
Mélanger et laisser mijoter à feu doux 5 - 10 minutes puis laisser tiédir.
Dans le bol du mixeur placer l'ensemble des ingrédients avec un fond de verre d'eau.
Mixer pendant 1 minute de manière à obtenir une tartinade crémeuse avec quelques morceaux.
Rectifier l'assaisonnement si nécessaire et placer dans un bocal.

www.rosenoisettes.com

12 avr. 2018

3 recettes d'en-cas sans sucre à la banane et à l'avoine (végan)

Cela fait plusieurs années déjà que j'ai diminué ma consommation de sucre raffiné. D'abord inconsciemment puis intentionnellement en remplaçant le sucre blanc traditionnel par du sucre roux, du sucre rapadura ou du sucre de coco. Les sucres raffinés n'apportent rien à notre corps, uniquement des glucides rapides qui créent des pics d'insuline et augmentent considérablement le taux de sucres dans le sang. Et je ne vous parle même pas des procédés de fabrication loin d'être propre ! Si vous souhaitez que j'écrive un article plus détaillée sur les sucres et glucides faites-m'en part en commentaire.
Passer aux sucres non raffinés est de toute logique car que gagne-t-on à raffiner le sucre ? La réponse est rien car on y perd tous les nutriments. Les sucres non raffinés de canne ou de coco sont riches en minéraux et nutriments, ont un indice glycémique faible tout en aillant un petit goût de caramel, de mélasse voire d'épices comme la vanille. J'adore leurs saveurs délicates si bien que vous les retrouvez un peu partout dans mes recettes !
A force de réduire le sucre je me suis déshabituée des goûts trop sucrés si bien que quand je mange des pâtisseries trop sucrés ou du chocolat noir à faible taux de pâte de cacao je suis rapidement écoeurée. Au quotidien il m'arrive même de cuisiner sans sucres, sans pour autant rendre ma cuisine fade et triste ! Je me relaie beaucoup sur les sucres naturellement présents dans les aliments, par exemple le lait de riz est naturellement sucré (je vous conseille néanmoins d'opter pour le lait de riz brun), les fruits séchés le sont également sans oublier les fruits frais ! J'ai ici miser sur les sucres naturellement présents de la banane, si mûre à point elle apporte ce qu'il faut vos plats et encas pour satisfaire vos fringales sucrées. Je l'ai associée à l'avoine car c'est une céréale neutre qui se marie parfaitement et nécessite beaucoup d'assaisonnement pour être délicieuse. Je vous ai donc concocté trois recettes d'en-cas, petit-déjeuners ou desserts à réaliser rapidement et avec peu d'effort mettant en scène banane et avoine, le tout naturellement végan et sans sucre.



Pour 1 pot :
- 350g de flocons d'avoine
- 2 cuillères à soupe de sarrasin
- 1 cuillère à soupe de graines de lin moulues
- 2 cuillères à soupe du mélange Idéamix ShineMixes (facultatif)
- 1 cuillère à café de cannelle ou de vanille moulue
- 200g de bananes (environ deux bananes)
- 1 cuillère à soupe d'huile de coco fondue
- 60g d'amandes entières
- 60g de baies de goji
- 60g de bananes séchées
- 30g de flocons de noix de coco

Préchauffer le four à 180°C
Mélanger les ingrédients secs suivants : flocons d'avoine, sarrasin, graines de lin, cannelle et Idéamix.
Ecraser les bananes de manière à avoir une purée.
L'ajouter au mélange puis incorporer l'huile de coco fondue.
Bien mélanger.
Hacher les amandes et les ajouter.
Sur une plaque recouverte de papier sulfurisé répartir le granola.
Enfourner pour 25 minutes en mélangeant à mi-cuisson.
Laisser totalement refroidir avant d'ajouter le reste des fruits secs.
Casser les gros morceaux de granola puis placer en pot.






Pour 8 barres :
- 2 cuillères à café de Fibramix Shinemixes ou de graines de lin moulues
- 300g de banane
- 80g de flocons d'avoine
- 80g de flocons de sarrasin
- 2 cuillères à soupe d'huile de coco
- 80g de raisins secs
- 90g de graines de sagesse Iswari
- 2 cuillères à soupe de cacao cru en poudre Iswari
- 2 cuillères à soupe d'huile de coco

Préchauffer le four à 180°C.
Mélanger les graines de lin ou le fibramix avec 2 cuillères à soupe d'eau tiède.
Dans un saladier écraser la banane afin de la réduire en purée.
Ajouter les flocons d'avoine, l'huile de coco fondue et le mélange au lin.
Incorporer les raisins secs et les graines de sagesse.

Chemiser un moule rectangulaire de papier sulfurisé et y répartir la pâte.
Bien tasser et égaliser la surface.
Enfourner pour 25 de cuisson.
Laisser totalement refroidir avant de couper en barres.

Faire fondre l'huile de coco et y ajouter le cacao cru.
Mélanger jusqu'à l'obtention d'une sauce fluide et strier les barres de céréales avec.
Laisser prendre avant de placer les barres dans une boîte hermétique.
Ces barres se conservent trois jours au frais.




Pour 1 personne :
- 70g de flocons d'avoine *
- 150ml de lait végétal de riz **
- 1 cuillère à soupe de graines de chia
- 120g de banane
- 1/2 cuillère à café de cannelle
- 30g de fruits rouges
- Fruits secs et séchés (baies de goji, raisins secs, noix de pécan, amandes...etc.)
- 1 cuillère à café de purée d'amandes

Ecraser les trois quarts de la banane.
Ajouter les flocons et les graines de chia, mélanger.
Incorporer le lait petit à petit en mélangeant au fur-et-à-mesure.
Ajouter la cannelle.
Placer le porridge dans un bol ou un bocal, recouvrir et le placer au frais une nuit ou 30 minutes minimum.
Au sortir du réfrigérateur décorer avec le restant de banane coupé en tranche, les fruits rouges et les fruits secs et séchés. Placer la purée d'amandes sur le dessus.
Déguster de suite.

*Ou moitié avoine moitié sarrasin
** Ou tout autre lait végétal mais le lait de riz est naturellement sucré ce qui évite d'avoir envie de rajouter du sucre.


Quelle recette vous tente le plus ? Quelles sont vos recettes sans sucre favorites ?
 

8 avr. 2018

8 Astuces pour faire des économies en cuisine

Tant de sujets s'entremêlent pour être au final cousins et former, comme on dit, qu'une seule et même bataille. Ça a été le cas avec le véganisme, je me suis intéressée à un aspect, les animaux puis la santé et l'écologie s'y sont associées pour ne former qu'un. Quand on se penche soit sur le fait de faire des économies, soit pour davantage profiter de son argent, soit pour être plus écologique, on se retrouve avec deux sujets similaires avec de nouvelles habitudes à prendre qui penchent pour l'un et l'autre. Il y a peu j'avais partagé avec vous quelques astuces pour une cuisine écologique et zéro déchet, je me suis dit que ce serait intéressant de vous parler aussi des économies à faire tout en étant dans cette optique écologique et zéro déchet. Comme j'essaie de réaliser quelques économies pour quelques futurs projets je me suis dit que ce serait chouette de partager avec vous quelques astuces !



Cuisiner maison
On ne le répète jamais assez, et pourtant ! Cuisiner ses repas maison permet non seulement d'économiser de l'argent car un plat qui vous aurait coûté entre 8 et 20 euros à l'extérieur coûte en moyenne 5 euros à réaliser chez soi et en plus grande quantité. Que ce soit le midi à la pause déjeuner ou le soir avant de rentrer chez soi, cuisiner maison reste l'astuce la plus simple et la plus économique.
N'hésitez pas non plus à réaliser les produits de base maison comme les pâtes à tarte ou les laits végétaux. Retrouvez les recettes de tartes ici et les recettes de base sur le blog ici.

Cuisiner végan
Comme je vous le disais en introduction de cet article, être végan est avant tout un choix envers les animaux, la planète et nous-mêmes. L'un des avantages de cuisiner végan est que c'est plus économiques à condition de ne pas abuser des produits semi-industriels et industriels qui fleurissent dans les supermarchés et magasins bio. La base de la cuisine végétale c'est les produits frais (fruits, légumes, herbes aromatiques), les céréales et les légumineuses. Ces produits sont bien moins chers que les produits carnés, et surtout bien moins cruels et plus nourrissant ! 


Manger local et de saison
Cela paraît également simple et de bon sens mais on se laisse facilement tenter par les premières fraises à peine le printemps commencé ou les tomates en automne ! Les produits hors saison sont souvent plus onéreux que les produits de saison tout simplement parce qu'il n'y a pas l'abondance naturelle et bien plus de soins doivent être apportés pour produire ces fruits et légumes qui ne sont pas dans leur saison de prédilection. Puis, on peut se le dire, quand c'est hors saison c'est souvent bien moins savoureux !
Acheter local remédie à cela et permet également de faire des économies car aller sur le marché permet d'avoir des prix plus justes pour notre porte-monnaie mais également pour le producteur car qui dit pas d'intermédiaire dit également pas de frais supplémentaires ! C'est plus éthique et plus économique.

Prévoir les menus de la semaine
Sur votre liste de courses notez les recettes que vous souhaitez réaliser la semaine en prenant en compte les quantités et donc les éventuels restes. Tenez ensuite de répartir ces plats sur chaque jour de la semaine de manière à couvrir tous les repas. Notez ensuite les ingrédients nécessaires aux plats. Vous avez votre liste de courses avec tout juste ce qu'il vous faut !
Cette astuce permet d'éviter de se retrouver avec plusieurs légumes qui dorment dans votre frigo et donc s'abîment, empêchant ainsi le gaspillage.
A ce sujet je vous invite à retrouver l'article de Copines de Bons Plans sur comment faire des économies avec des menus !

Le "batch cooking"
Vous n'êtes peut-être pas sans avoir entendu parler du "batch cooking", encore un anglicisme pour parler, tout simplement, du fait de cuisiner en grandes quantités en une seule fois. L'avantage de faire cuire votre riz, par exemple, en grandes quantités le week-end pour la semaine ou en tout début de semaine, est qu'on économise du temps mais également de l'énergie car cela évite d'utiliser plusieurs fois la plaque électrique (ou gazinière) pour cuire à l'eau puis éventuellement à la poêle. C'est la même chose pour vos légumes, on peut râper ses carottes en avance et les répartir simplement dans vos bols au fil des jours comme dans ce buddha bowl aux crudités et lentilles germées ou encore cette salade de poireaux, carottes, betterave et orange
Cependant, bien que je trouve le "batch cooking" pratique et permettant de faire de réelles économies de temps notamment, je ne recommande pas de préparer pour toute la semaine, seulement pour deux à trois jours. En préparant trop à l'avance on perd les qualités nutritionnelles des légumes et ce qui est cuit perd également sa fraîcheur et sa texture moelleuse. L'alimentation ayurvédique conseille de consommer le plus fraîchement possible.

Cuisiner les restes
Malgré l'organisation il arrive d'avoir des restes, afin de be pas gaspiller on peut bien sûr les manger tels quels mais je sais que certaines personnes n'aiment pas manger plusieurs fois la même chose. D'ailleurs le "batch cooking" ne leur va pas du tout. Au lieu de bouder ces restes une solution : les cuisiner pour en faire un plat tout nouveau ! Il vous reste des lentilles ? Pourquoi ne pas faire un lentil loaf pour les terminer ? S'il y a des restes de porridge faites des baked oatmeals. Du houmous (comment c'est possible ?) vous pouvez réaliser cette pizza au houmous et panais !


Profiter des offres promotionnelles
Les boutiques physiques et en ligne ne manquent pas de communiquer autour de promotions sur les produits. Profitez-en ! Si ces produits ne sont pas en vrac profitez des réductions pour faire le stock. Ça vaut notamment le coup sur les purées d'oléagineux ! 
J'en profite pour partager avec vous un petit code pour que vous puissiez économiser 10% sur votre commande Iswari. Utilisez WEB-ROSENOISETTES dans votre panier.

Adapter les recettes à ses produits
Une envie spontanée de gâteau mais il vous manque un ingrédient dans votre liste ? Pas de panique ! On peut toujours substituer des ingrédients à d'autres. Par exemple on peut substituer la compote de pommes avec de la banane écrasée, une farine par une autre (en général), de la vanille par de la cannelle, du tahini par du beurre de cacahuètes, ou encore certains légumes par d'autres. Tout est possible et le fait de manquer d'un ingrédient laisse place à la créativité, il ne faut surtout pas se bloquer et voir ça comme une aventure !


Et vous ? Quelles sont vos astuces pour faire des économies en cuisine ?