16 févr. 2020

Bouchées crues aux noix de pécan et sarrasin

Tel un animal sauvage perdu dans les forêts ardéchoises (ou drômoises) qui a hiberné, j'ai pris quelques semaines de pause, ici, sur le blog. Il fallait ainsi bien revenir avec une recette pleine d'énergie, tout en simplicité comme je les aime : des bouchées d'énergie crues. 
S'éloigner du monde numérique est toujours une bouffée d'oxygène, un retour aux sources et aux choses simples de la vie. C'est se recentrer, tout simplement, sur ce qui a de l'importance et vivre pleinement l'instant présent en laissant dans de côté les écrans omniprésents. Partir au grand air, à pied ou à vélo, se poster devant les paysages et les contempler, s'apaiser devant l'immensité du monde et les immortaliser, mentalement. La photographie est un art auquel on se prend, véritable outil de mémoire et de vie,  il enlève quelque peu à l'instant présent et à la douceur des moments. À ce sujet, Sylvain Tesson écrivait d'ailleurs : "Penser qu'il faudrait le prendre en photo est le meilleur moyen de tuer l'intensité d'un moment." 
Ce fut la même constatation en cuisine : cette irrésistible envie de prendre chaque réalisation en photo pour nourrir ce blog comme un être numérique affamé, tel un devoir, une réelle nécessité. Je m'en suis détachée, un temps, puis j'y suis revenue avant de mettre de nouveau le blog en pause et de songer à l'avenir du site. Je ne vous cache pas que l'idée de clore définitivement ce blog, même après tant d'années d'existence, m'a traversée l'esprit à plusieurs reprises. Le temps porte conseil et l'envie de partager reste plus forte que la disparition. Alors, les recettes réapparaîtront, au compte-goutte, selon l'envie et l'inspiration du moment et non comme un calendrier annoté empli de régularité.


Pour ce retour et même ce premier article de l'année, une recette simple que nous avons adoré : des bouchées énergies aux noix de pécan et sarrasin. Le sarrasin est, sans aucune surprise, une saveur que j'aime passionnément et la noix de pécan l'une de mes noix préférées. En seulement trois ingrédients, ces bouchées crues sont rapides à préparer, faciles à réaliser et pratiques à emporter. Que demander de plus ?
Comme pour toutes les bouchées crues, je conseille l'utilisation de dattes medjool ou mazafati qui sont plus tendres et possèdent une note de caramel voire de vanille. Les dattes neglet sont plus sèches en général et moins 'mielleuses'.



Épinglez cette recette sur Pinterest !

Pour une dizaine de bouchées crues :
- 75g de noix de pécan
- 75g de grains de sarrasin ou kasha
- 150g de dattes medjool
- Une pincée de cannelle moulue

Dans le bol d'un mixeur avec une lame en forme de "S", placer les noix de pécan avec les grains de sarrasin.
Mixer jusqu'à l'obtention d'une poudre grossière.
Ajouter les dattes dénoyautées et la cannelle puis mixer jusqu'à l'obtention d'une pâte compacte qui se détache des parois du bol.
À l'aide d'une cuillère à café, prélever de la pâte et former de petites boules.
Ces bouchées se conservent au frais dans une boîte hermétique pendant une semaine environ.

9 déc. 2019

Couronne feuilletée au sarrasin, noix et shiitakés (vegan)

Le mois de décembre est arrivé si doucement sur la pointe des pieds que je ne l'ai pas vu venir ! Toutes les couleurs de l'Automne sont encore présentes ici, en Ardèche et en Drôme, si bien que je suis encore cette atmosphère si particulière et pas encore très bien dans celle des fêtes de fin d'année. Pourtant nous sommes à deux semaines à peine de Noël ! Parmi les grandes préparations de Noël se trouve toujours le repas dont les idées ne manquent jamais mais pour lequel on ne se décide jamais réellement, n'est-ce pas ? Cette année, pour les fêtes, je vous proposerai quelques rares recettes mais vous en trouverez bien d'autres sur le blog.
C'est une recette de couronne feuilletée végétale pour l'apéritif que je partage avec vous. J'ai réalisé cette recette dans le cadre du Calendrier de l'Avent de recettes organisées par Natasha de Les Échos Verts et Vanessa de Déliacious. Pour cette édition 2019 ce sont 24 recettes végétales de Noël pour l'apéritif. Hier c'était Éva de The French Coconut qui proposait une recette de soupe crue aux champignons et demain ce sera au tour de Maeva de Cookalifebymaeva qui proposera une jolie recette de financiers aux champignons et topinambours.


Pour cette recette de couronne feuilletée, j'ai glissé quelques-uns de mes ingrédients favoris dont le sarrasin. Cuit un peu plus que al dente, il devient fondant tout en apportant un moelleux à la garniture. Les champignons shiitakés ont, tout comme le sarrasin, une petite note de fruit sec très ronde en bouche. Ce sont des champignons très digestes et parfumés. Toujours dans la douceur, des dés de carottes légèrement croquants et enfin, pour le caractère, des noix fraîchement ouvertes. Le tout est délicatement parfumé aux 4 épices et de romarin.


Pour une couronne feuilletée :
- 1 pâte feuilletée
- 1 échalote
- 1 carotte
- 150 g de champignons shiitakés
- 1 poignée de noix fraîches
- 100 g de sarrasin cuit
- 1 tige de romarin sèche
- ½ cuillère à café de 4 épices
- margarine végétale
- sel & poivre
- 1 cuillère à soupe de lait végétal

Préchauffer le four à 180°C chaleur tournante.
Émincer finement l’échalote et la faire dorer dans une poêle avec une noix de margarine végétale. Peler la carotte et la couper en petits dés.
Nettoyer les champignons, couper les pieds et les émincer.
Ajouter les légumes à la poêle ainsi que le sarrasin, les noix concassées, le romarin et les épices.
Faire cuire une dizaine de minutes. Rectifier l’assaisonnement.
Dérouler la pâte feuilletée, découper un rond au centre et répartir la garniture tout autour du trou. Bien tasser.
Découper le reste de pâte en triangle afin de rabattre un triangle sur deux sur la garniture. Retirer les autres triangles.
Badigeonner la couronne feuilletée de lait végétal et enfourner pour 30 minutes de cuisson. Déguster tiède.

24 nov. 2019

Welsh cakes vegan

Chaque voyage est un réel dépaysement pour ceux qui savent s'immerger dans les paysages naturels paisibles, contempler les témoignages d'un passé glorieux et s'acclimater aux breuvages et mets locaux. Lors de mon récent séjour au Pays de Galles je me suis perdue dans les montagnes et ai flâné le long des ruines de châteaux et abbayes médiévales et noyée dans des litres de thé pour me réchauffer. Dans l'assiette, en revanche, peu de spécialités locales mais une seule obsession : les Welsh cakes.


Les Welsh cakes, aussi connus sous le nom de "bakestones" car ils sont traditionnellement cuits sur une pierre de cuisson ou une poêle en fonte, sont de petits biscuits sablés, légèrement sucrés, riches en beurre (ou margarine) et contenant des raisins sultanine. La texture se rapproche, selon moi, des shortbreads écossais que j'apprécie également particulièrement (et dont je devrais d'ailleurs vous partager la recette prochainement). Lors de ce voyage j'ai eu l'occasion de goûter des Welsh cakes à deux reprises, et, étonnement, les deux étaient bien différents ! Le premier que j'ai goûté était parfumé aux épices, muscade et cannelle, avec une texture légère ; tandis que le second était plus neutre avec davantage de margarine. 


Après quelques recherches sur la recette traditionnelle des Welsh cakes, sur internet et dans mon précieux Gilbert & Scott Book of British Food, j'ai tenté de la réaliser tout végétal. La margarine, bien qu'aliment controversé, devient le substitut idéal pour le beurre omniprésent dans cette recette et une pointe de lait végétal suffit à remplacer l'oeuf. Une fois n'est pas coutume j'utilise, comme dans la recette traditionnelle, de la farine de blé blanche qui reste douce. J'y ajoute néanmoins un peu de farine de petit épeautre car j'aime sa saveur grillée. Afin de retrouver la délicate saveur des premiers Welsh cakes goûtés, une pointe de quatre épices se mêle aux ingrédients.
Je n'ai hélas pas eu de poêle en fonte sous la main ni un four ou une cheminée me permettant de cuire ces biscuits de manière authentique, ce n'est que partie remise. En attendant, une poêle classique légèrement graissée fait très bien l'affaire et permet d'obtenir un délicieux résultat.


Épinglez cette recette sur Pinterest !
 

Pour une quinzaine de Welsh cakes :
- 120g de margarine végétale
- 80g de sucre blond de canne
- 50g de raisins sultanines
- 120g de farine de blé
- 100g de farine de petit épeautre
- 1/2 cuillère à café de poudre à lever
- 1/3 cuillère à café de quatre épices
- 1 pincée de sel
- 2 à 3 cuillères à soupe de lait végétal
- 1 noisette de margarine pour la cuisson

Fouetter la margarine avec le sucre jusqu'à l'obtention d'une texture "pommade".
Ajouter les raisins secs, les épices, le sel puis les farines et la poudre à lever.
Terminer avec l'eau et pétrir jusqu'à l'obtention d'une pâte lisse et homogène.

Abaisser la pâte sur environ 3 cm d'épaisseur.
A l'aide d'emporte-pièce, découper des formes dans la pâtes et réserver.
Faire chauffer une poêle avec la noisette de margarine.
Y déposer les Welsh cakes et les faire cuire à feu moyen pendant 4 minutes sur chaque face.
Les déposer sur une assiette avec un peu de sucre.
Servir tièdes ou à température ambiante avec un thé.