19 août 2018

Baghrirs vegan & sans gluten

Les amoureux du voyage sont souvent de fins gastronomes qui sont impatients à l'idée de goûter aux spécialités locales, qu'elles soient raffinées ou populaires. Même vegan je continue d'avoir cette envie de tout goûter, ce que je fais d'ailleurs quand je pars à l'étranger. Dès que je me rends dans l'un des pays d'Europe du Nord je ne coupe pas au traditionnel roulé à la cannelle, même s'il fait 25°C dehors comme c'était le cas à Copenhague en mars dernier. Il n'est malheureusement pas possible de voyager dans le monde entier et tout goûter pour l'instant alors chaque plat d'ailleurs préparé chez soi est comme une ode au voyage, un dépaysement, une bouffée d'air.
Lors d'une discussion récente j'ai réalisé que la cuisine du monde sur le blog et dans mon assiette se limite trop souvent aux inspirations indiennes tel le Rajma Masala, nordiques avec entre autres les Laskiaispulla, ou japonaise avec le Teriyaki bowl. Il reste tant de contrées à explorer, notamment la cuisine orientale, tout aussi riche en couleurs et saveurs.
Pour ouvrir ce bal de minuit je commence avec les baghrir, de petites crêpes/pancakes marocaines aussi appelées "crêpes aux mille trous". Elles sont traditionnellement servies avec du miel (non vegan) et des amandes effilées. J'ai opté ici pour une version vegan ne contenant donc pas de lait animal et sans gluten. J'y ai glissé la farine de sarrasin qui change inconditionnellement le goût de la recette mais on peut aisément remplacer par une farine plus neutre comme celle de pois-chiche. Le fait qu'il n'y ait pas de gluten ne donne certes peut-être pas mille trous aux baghrirs mais il n'empêche que c'est drôlement bon, surtout avec un filet de sirop dessus...

Profitez de 10% de réduction chez Iswari avec le code WEB-ROSENOISETTES (ports offerts)



Pour une vingtaine de crêpes :
- 2 cuillères à café de graines de chia Iswari
- 1/2 cuillère à café de levure de boulanger
- 400ml de lait végétal (sucré ou non selon l'utilisation)
- 300ml d'eau
- 50g de farine de riz *
- 50g de farine de sarrasin ou pois-chiche *
- 90g de semoule de maïs *
- 1 cuillère à café de sel
- 1 cuillère à café de sucre de coco Iswari (seulement si vous souhaitez réaliser la version sucrée)
- 5g de levure chimique
- Huile de coco pour la cuisson


Mélanger les graines de chia à 3 cuillères à soupe d'eau tiède.
Faire tiédir l'eau et y ajouter la levure de boulanger. Laisser poser.

Dans le bol d'un blender mettre les farines, la semoule, la levure chimique, le sel et le lait.
Ajouter les graines de chia puis le mélange d'eau et de levure.
Mixer pendant 2 à 5 minutes selon la puissance de votre blender.
Il ne faut pas que la préparation devienne trop chaude.

Laisser reposer pendant 30 minutes minimum.
Badigeonner une poêle d'une de coco et la faire chauffer.
Verser une petite louche de pâte dans la poêle et étaler du centre vers l'extérieur afin d'avoir une couche de pâte fine.
Laisser cuire 2 à 3 minutes, des bulles vont se former à la surface.
La crêpe est cuite lorsque le dessus est sec, ces crêpes ne se cuisent que d'un côté.
Réitérer avec le reste de la pâte.

Servir salé avec du tofu brouillé, des légumes ou une tajine, ou sucré avec du sirop de coco Iswari, des fruits frais et de la margarine végétale.

* Si vous réalisez la recette classique avec gluten remplacez les farines par de la farine de blé bio et la semoule de maïs par de la semoule de blé dur fine.

16 août 2018

Mes coups de coeur - Eté 2018

L'été arrive (presque) à sa fin... du moins j'espère que les fortes chaleurs laisseront rapidement place à un automne doux et coloré, ma saison préférée. Avant qu'il ne se termine je voulais partager avec vous mes coups de coeur de l'été, suite à l'article sur ceux du printemps que vous pouvez aller lire ici. De la douceur, de la gourmandise mais aussi de la nourriture intellectuelle avec mes lectures d'été.




Des thés glacés à emporter *


J'adore le thé ! En été, lorsqu'il fait chaud, j'en consomme très peu, préférant les boissons fraîches. J'aime les thés glacés et il m'arrive d'en faire (lorsque j'y pense !), cependant je me méfie souvent des thés glacés du commerce qui sont toujours trop sucrés à mon goût. Quelle belles surprises que les thés et infusions glacés de Ethiquable ! Pauvres en sucre voire sans sucres, ces boissons sont légères et tellement parfumées avec de jolies fleurs ou de délicieux fruits exotiques. La marque a sorti 5 boissons fraîches, parmi cette petite brochette j'ai notamment jeté mon dévolu sur celle à l'hibiscus et cette à la mangue. Il me tarde d'en trouver à nouveau pour siroter cela au travail ou sur mon balcon.

Où les trouver ? Sur leur boutique en ligne et dans certaines grandes surfaces au rayon bio ou boissons.



Algue, chocolat et noisettes : la tartinade parfaite *

J'ai découvert Hoope sur Instagram où Mathilde de la petite et toute nouvelle start-up toulousaine Hoope m'a contactée. Hoope c'est de la gourmandise pure, une pâte à tartiner végane, sans additifs, sans huile de palme, sans gluten et certifiée Agriculture Biologique ! Elle mêle avec douceur le cacao, la noisette et une petite algue que vous connaissez sûrement : la spiruline. Curieuse et impatiente à l'idée de goûter à cette tartinade, je découvre une texture de velours, onctueuse à souhait et une couleur hypnotisante entre le cacao intense et le vert marin de la spiruline. J'en ai rapidement tartiné une cracotte au sarrasin... Parfaite, c'est le mot qui m'est venue en toute honnêteté. Je suis assez difficile car je trouve toujours tout trop sucré, pas assez fort en cacao ou en saveurs. Ici l'équilibre est juste, on sent la douceur des noisettes, l'intensité du cacao et la subtilité de la spiruline en bouche. Un régal.

Où la trouver ? Sur leur site internet et dans quelques boutiques revendeuses, vous les trouverez sur leur site.
Si vous souhaitez vous aussi goûter à cette merveille profitez de -10% sur votre commande avec le code ROSENOISETTES


La tartinade qui m'a réconcilié avec l'ail



Je n'aime pas l'ail, je ne le digère pas et je sens son odeur à des mètres. Et pourtant, je me suis progressivement habituée. Il faut dire qu'en avoir épluché des kilos lorsque j'étais au Canada, en volontariat, a bien aidé. Depuis mon retour (cela fera bientôt un an) je n'ai pas acheté d'ail frais mais je me suis tout de même mise à utiliser de l'ail en poudre bio et je n'en mets pas plus d'une pointe de couteau dans les plats. Aussi étrange que cela puisse paraître, malgré cette aversion pour l'ail, petite, j'adorais tartiner ce fromage frais que vous connaissez aux saveurs ail & fines herbes. Alors quand j'ai vu, au rayon fromage, ce petit pot de tartinade de tofu Sojabio aux mêmes saveurs, emprise de nostalgie, je l'ai pris... et depuis je suis adepte ! Un pot me fait rarement deux jours ! Il est parfaitement dosé si bien qu'on peut le manger à la cuillère.

Où la trouver ? Dans certaines grandes surfaces et dans les magasins bio pour la marque Sojami.


Boire son café dans un yaourt


Le café et moi c'est une histoire d'amour mais seulement dans les desserts comme le Tiramisù et les yaourts ! Je n'arrive pas à en boire autrement. Lorsque nous allions en famille en Italie on prenait toujours des yaourts au café, notre petit plaisir le soir après le repas. En France nous mettions du café soluble dans notre bol, ce qui nous permettait d'avoir une saveur intense de café, et même d'y ajouter de la cannelle ! Depuis je n'ai pas encore trouvé de yaourts vegan au café aussi bon. Il y a quelques semaines j'ai découvert les yaourts végétal June réalisés avec de l'amande, de la coco ou du riz. J'ai pu goûté ceux à l'amande et ceux au café. Bien qu'un peu trop sucrés à mon goût ceux au riz-café étaient délicieux, avec presque un goût de caramel, de café torréfié.

Où les trouver : dans les grandes surfaces Intermarché, retrouvez la carte sur leur site.


Un dentifrice à l'argile... en poudre ! *


Je vous en parlait dans mon article sur la salle de bains minimaliste, j'ai longtemps cherché LE dentifrice zéro déchet et naturel. J'en avais fait plusieurs versions et au final c'est, malgré mon a-priori, un dentifrice en poudre qui fait l'affaire ! Lorsqu'on n'arrive pas à copier les anciennes habitudes le mieux est de s'en créer de nouvelles. La poudre demande un temps d'adaptation mais elle est si pratique à utiliser et emporter, soulage les dents et gencives grâce à son argile que l'on s'y fait vite. Ce dentifrice en poudre de la marque Comme Avant contient de l'argile, du carbonate de calcium, du siwak et une touche de menthe poivrée pour la fraîcheur.

Où le trouver ? Sur leur site Internet


Traverser les arches, passer les miroirs

L'un de mes coups de coeur lecture n'est autre que la désormais fameuse saga La Passe Miroir de Christelle Dabos. J'ai succombé à cette série après en avoir entendu parlé de nombreuses fois, et il faut aussi dire que je me suis fortement laissé séduire par la couverture. Les romans fantasy sont souvent à double tranchant : soit je plonge dans l'univers sans m'en défaire, soit je ne croche pas du tout. L'univers de La Passe Miroir est poétique, imagé et plein de sensibilité.
On suit l'histoire d'Ophélie, une héroïne un peu gauche et enfantine qui est passionnée d'objets anciens. Elle possède un don : au toucher des objets elle peut retracer leur histoire et elle est capable de voyager de miroir en miroir. Alors qu'elle vit une vie plutôt tranquille sur son arche elle est obligée de tout quitter pour se rendre sur la Citacielle, une autre arche où l'attend une vie dangereuse pleine de secrets et mystères.
J'ai dévoré cette saga pour le moment composé de trois tomes et je me suis freinée pour faire durer le plaisir, réservant ainsi ce troisième tome pour juillet.

Où les trouver ? Dans votre librairie ou sur internet.


Et vous, quels sont vos coups de coeur de l'été ?



* Ces produits m'ont été généreusement envoyés par les marques en question. Merci à elles !

12 août 2018

Bundt cake courgette & noix (vegan&sans gluten)

Bien que j'aurais le faire, je n'ai pas fait de danse de la pluie. En rentrant cette semaine à pied du travail, le parapluie à la main, de la New Wave des années 80 dans les oreilles et un trench imperméable sur le dos, je me délectais de l'air frais et humide sur le visage, des gouttes d'eau qui venaient chatouiller mes jambes et de l'odeur des temps pluvieux qui faisait frétiller mon petit nez. D'autres se plaignent, trouvant ce temps automnal morose, regrettant déjà les chaleurs accablantes de jours passés dont ils s'étaient, à ce moment, plaint également. Je ne rêvais alors que d'une chose : rester dans mon appartement, une petite bougie allumé sur la table, de l'encens qui brûle, une tasse de thé et un livre à la main.


J'avais attendu toute la journée pour ce moment cosy, confortablement installée dans mon canapé. Alors pour accompagner ce thé il me fallait sans aucun doute une part de gâteau, un gâteau d'automne, avec des noix et une pointe d'épice. La délicatesse et la rondeur en bouche. J'ai décidé de refaire un gâteau testé il y a peu et apporté au travail, qui m'avait apporté réconfort et courage. Un bundt cake tout moelleux, un peu dense mais rassurant, à la courgette et aux noix, quelques raisins éparpillés dans la pâte, comme une surprise. Et le petit goût de noisette de l'avoine et du sarrasin qui se marient si bien avec une tasse de Hojicha.




Pour 1 bundt cake :
Le mélange humide :
- 2 cuillères à soupe de graines de lin moulues + 4 d'eau
- 1 courgette râpée (environ 150g)
- 60g de sucre de coco Iswari
- 60ml de lait végétal
- 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre
Le mélange sec :
- 120g de flocons d'avoine
- 70g de farine de sarrasin
- 70g de farine d'avoine
- 40g de farine de riz ou pois-chiche
- 2 cuillères à café de levure chimique
- 1 pincée de sel
- 1 pince de vanille moulue
- 1/2 cuillère à café de cannelle
- 30g de raisins secs
- 50g de noix de Grenoble
- Sirop d'érable pour le dessus.

Préchauffer le four à 180°C.
Dans un saladier mélanger la courgette râpée avec le sucre.
Mélanger les graines de lin à l'eau. Laisser poser 10 minutes.

Ajouter le lait, le vinaigre et le mélange de lin.
Incorporer les flocons d'avoine et laisser poser 10 minutes.
Ajouter ensuite le reste des aliments secs.
Hacher grossièrement les noix et les incorporer en même temps que les raisins.

Huiler un moule à bundt cake ou à cake.
Verser la préparation dedans et enfourner 40 minutes.
Vérifier la cuisson à l'aide d'un couteau.
Badiegonner de sirop d'érable à la sortie du four.
Laisser le bundt cake entièrement refroidir avant de le couper.
Le cake se conserve plusieurs jours dans une boîte hermétique.
A servir avec de la margarine, de la compote ou de la pâte à tartiner.