4 avr. 2019

Kitchari vegan

Connaissez-vous le kitchari ? Ce plat ayurvédique indien plein d'épices, avec du riz et des haricots et qui est tout doux pour notre ventre et la digestion ?

Je m'intéresse beaucoup aux médecines alternatives, mais surtout aux médecines dites ancestrales. Ces médecines venues d'ailleurs qui se reposent sur une fine connaissance du corps humain et de ses fonctionnement et l'utilisation des plantes et épices naturellement présents dans la nature.
L'ayurveda est une médecine traditionnelle indienne qui daterait des XII-Xe siècle selon les recherches archéologiques. Ayurveda signifie science de la vie et comme de nombreuses traditions, elle a d'abord été transmise oralement pendant des siècles. Elle puise ses sources dans l'hindouisme mais également dans la capacité d'observation et de connaissance du vivant.
L'ayurveda est une médecine complexe et complète, elle comprend de nombreux principes qui demandent de longues années d'études et d'observation afin de maîtriser ses principes et concepts.
 
Aujourd'hui, en Europe, on entend de plus en plus parler d'ayurveda à travers la notion d'énergie et de doshas. Vous en avez peut-être entendu parlé, de manière simplifié, chaque personne possède une constitution qui lui est se rapproche d'un ou de deux des trois doshas : vata, pitta et kapha. Chaque dosha a des particularités qui lui sont propres : vata est l'air et l'énergie du mouvement, pitta est le feu et l'énergie de la transformation, et kapha est la terre et l'énergie de la cohésion. Tous sont liés à des organes, fonctions de l'organisme et influencent également sur le fonctionnement général du corps. Selon l'ayurveda on peut connaître notre constitution par notre physionomie mais également en analysant comment fonctionne notre corps et en regardant nos habitudes de vie, notamment alimentaires. L'équilibre de ces différents éléments de notre corps est essentiel, mais, souvent, il arrive que nous soyons déséquilibrés, lorsque nous sommes face à de grands changements de vie, des événements, quand notre alimentation n'est pas en adéquation ou tout simplement lorsque nous sommes touchés par la maladie.


La cuisine ayurvédique s'accorde et s'adapte à chaque constitution, chaque épice, huile, aliment et saveur est lié à nos besoins. Par exemple, quelqu'un de vata a un penchant froid et humide, il ou elle aura besoin d'épices et d'aliments qui réchauffent, contrairement à quelqu'un de kapha. On privilégiera alors les légumes cuits vapeur, des épices chaudes et d'huile de sésame. La digestion est l'une des clefs de la santé ayurvédique (et pas que !) et il existe d'ailleurs un plat qui met tous les doshas en accord : le kitchari.
Le kitchari, outre le fait qu'il soit absolument délicieux, est recommandé lorsqu'il y a un déséquilibre dans le corps et le système digestif. Il rééquilibre tous les doshas. C'est d'ailleurs pour cela qu'on peut le voit parfois en cure ou "detox" de trois jours ou plus. Le kitchari est digeste, réalisé avec du riz blanc et des haricots "mung dal" jaunes, des épices, de l'huile de coco et quelques légumes doux pour le système digestif.



Ma version du kitchari contient des lentilles corail car je n'ai pas trouvé de haricots jaunes indiens. J'ai d'ailleurs fait tremper le riz et les lentilles pour une meilleure digestibilité et disponibilité des nutriments. Les légumes du kitchari varient selon les saisons, ici ce sont la carotte, le kale et le potimarron qui ont été choisi. Certains ajoutent du poireau mais il est moins digeste que le kale alors j'ai préféré éviter.
Côté épices on retrouve les bases de la cuisine indienne avec du cumin, des graines de moutarde, du poivre, du curcuma mais aussi du clou de girofle et du gingembre. Des épices puissantes mais qui se révèlent douces dans ce kitchari que j'ai agrémenté de crème de coco pour son pouvoir adoucissant mais aussi apaisant. 

Epinglez cette recette sur Pinterest !

Pour 4 personnes :
- 150g de riz blanc
- 150g de mung dal ou de lentilles corail
- 2 carottes
- 4 branches de chou kale (ou 1 poireau)
- 200g de potimarron ou courge au choix
- 1 petit oignon
- 1 petite gousse d'ail ou ail lyophylisé
- 1 cuillère à soupe d'huile de coco
- 1 cuillère à café de graines de moutarde
- 1 cuillère à café de graines de cumin
- 2 cuillères à café de curcuma
- 2 cuillères à café de cumin moulu
- 1/2 cuillère à café de clou de girofle moulu
- 1/4 cuillère à café de poivre moulu
- 700ml de bouillon de légumes
- Sel 
- Crème de coco
- Jus de citron
  
Au moins 8 heures avant, faire tremper le riz et les mung dal (ou lentilles) dans de l'eau fraîche.
Rincer puis égoutter.

Peler les carottes et les couper en morceaux.
Laver le kale, enlever la tige principale et le hacher finement.
Couper le potimarron en cubes en enlevant la peau.
Hacher finement l'oignon.

Dans une cocotte ou une grande poêle, faire chauffer l'huile de coco.
Y faire griller les graines. Une fois qu'elles crépitent, ajouter l'oignon, l'ail puis le reste des épices.
Remuer rapidement puis ajouter les carottes et le potimarron. (Et le poireau émincé si vous en mettez).
Faire dorer le tout quelques instants.

Ajouter le riz et les lentilles.
Recouvrir de bouillon de légumes, porter à petits bouillons puis faire cuire sous couvert pendant 20 min à feu doux.

Découvrir la cocotte, ajouter le kale et la crème de coco.
Rectifier l'assaisonnement puis faire chauffer à feu moyen pendant 5 minutes.
Servir de suite avec un filet de jus de citron.



Noisettes :

  1. ton petit plat fera aussi le bonheur de mes papilles!!! bisous

    RépondreSupprimer
  2. La recette est tentante. Les épices également, hormis la moutarde pour nous. Mais c'est un plat complet très séduisant.

    RépondreSupprimer
  3. Tenté à l'instant : merveille. Merci pour la recette !

    RépondreSupprimer
  4. Quelle jolie assiette bien appétissante

    RépondreSupprimer

Un petit mot ?