14 janv. 2018

Masque adoucissant à l'argile bleue et guimauve

Malgré une routine minimaliste qui prend peu de temps au quotidien, j'adore prendre du temps pour moi de temps en temps. C'est souvent le dimanche que je prends le temps de ralentir et de chouchouter ma peau en faisant un masque à l'argile. Il s'agit toujours d'un masque à l'argile blanche, un masque apaisant et purifiant dont je vous avais partagé la recette. Ce Noël j'ai reçu de l'argile bleue et de la guimauve et je me suis empressée de préparée un masque tout doux au retour des fêtes.
L'argile est en réalité un mélange d'argile blanche et d'azurite, une pierre de couleur bleutée qui entre dans la composition de la fameuse lapis lazuli. L'argile blanche est riche en silice, magnésium, calcium et fer, elle est peut oxydée et possède ainsi de grands pouvoirs de guérison. Elle est dépurifiante, détoxifiante, cicatrisante et reminéralisante. L'azurite a des propriétés de guérison, de cicatrisation et adoucit la peau. Elle permet de luter contre les démangeaisons, les impuretés et améliore la circulation. En lithothérapie elle est notamment utilisée pour le développement spirituel mais son utilisation sur la peau n'a, je pense, que peu d'impact.
J'ai choisi d'ajouter de la guimauve à mon masque à l'argile, une plante reconnue dans la médecine chinoise et grecque pour traiter tout ce qui est infectieux. Sur la peau elle aide à réduire les inflammations, les infections et les impuretés, tout en laissant la peau toute douce !




Pour un masque visage :
- 2 cuillères à café de poudre d'argile bleue
- 3/4 cuillère à café de poudre de guimauve
- 1 cuillère à soupe de gel d'aloe vera
- 1 cuillère à café d'huile végétale douce (olive, noisette, amande douce...)

Mélanger l'ensemble des ingrédients jusqu'à ce que la consistance soit homogène.
Appliquer sur le visage et laisser poser entre 10 et 20 min, le masque ne doit pas sécher.
Rincer délicatement à l'eau tiède.



11 janv. 2018

Tartinade de châtaignes aux noisettes

Quand c'est la période des soupes j'adore savourer un grand bol chaud de soupe maison le soir avec, à côté, des tartines. Cette petite habitude me vient d'Angleterre où, lorsqu'on prend une soupe dans un restaurant, elle est servie avec du pain et du beurre. Au départ je me faisais également ces tartines de beurre jusqu'à ce que je tombe amoureuse avec d'autres tartines comme le houmous (sans aucune surprise). Depuis je réalise fréquemment d'autres tartinades pour l'apéritif, les fringales d'avant-repas et les tartines de pain pour la soupe.
La dernière en date se marie à merveille avec ma soupe préférée au potimarron, panais et patate douce. Avec des châtaignes cuites au feu de bois et des noisettes, cette tartinade a un délicieux goût d'automne ou d'hiver, un goût de forêt. Cette savoureuse recette m'a été inspirée par la douce Angélique du blog La Gourmandise selon Angie et je vous invite à la tester également tant elle est délicieuse.





Pour 1 pot :
- 200g de châtaignes cuites au feu
- 1 échalote
- 50g de noisettes
- 3-4 shiitakés séchés
- 15cl de crème végétale
- 2 cuillères à soupe de tamari
- 1 cuillère à soupe de yaourt de soja
- 1 cuillère à soupe de vin blanc
- 1 tige de romarin
- Noix de muscade
- Poivre et sel
- Huile végétale

Emincer l'échalote et la faire dorer dans une poêle avec de l'huile végétale.
Pendant ce temps faire réhydrater les shiitakés dans de l'eau bouillante.
Dans le bol d'un mixeur placer l'ensemble des ingrédients avec les shiitakés égouttés en conservant l'eau de trempage.
Mixer jusqu'à l'obtention d'une crème onctueuse. Ajouter de l'eau de trempage si nécessaire.
Goûter pour rectifier l'assaisonnement et placer au frais jusqu'à dégustation

7 janv. 2018

Tarte aux pommes, orange et cranberries au petit épeautre

Depuis mon retour du Canada je suis obsédée par les cranberries fraîches que l'on trouvait dans n'importe quel supermarché là-bas. En tant qu'amoureuse des fruits acides j'ai tout de même fait une belle grimace en goûtant les cranberries fraîches pour la première fois ! Acidulées comme il faut, je comprends à présent pourquoi les cranberries séchées le sont toujours avec du jus de pomme ou du sucre, c'est tout de même plus agréable comme cela.

Mais voilà, alors que la saison des cranberries battait son plein au Canada et aux Etats-Unis depuis octobre/novembre, pas la moindre trace de ce petit fruit rouge comme un rubis une fois revenue en France. On trouve des airelles en bocal mais cela n'a vraiment rien à voir alors je me suis contentée de guetter chaque semaine au cas où elles arriveraient enfin ici. J'ai donc dû revoir mes projets de recettes de Noël voyant qu'elles n'étaient toujours pas là et je désespérais à l'idée d'en trouver des fraîches. Après plusieurs mois d'attente les voici enfin, le sourire aux lèvres je tenais ma boîte de cranberries ! Je suis certaine que vous avez aussi ce sourire ébahie lorsque vous trouvez enfin un ingrédient que vous recherchiez depuis longtemps, non ?
Pour une première recette avec j'aurais en effet pu faire l'un des beaux et grands gâteaux à l'origine prévu pour les fêtes de Noël mais j'avais envie de quelque chose de simple et d'authentique. J'hésitais d'ailleurs entre un simple moelleux cranberries-cannelle et une tarte pommes-cannelle. Comme je suis dans l'équipe qui préfère les sablés aux moelleux j'ai opté pour la tarte avec une pâte sablée bien croustillante à base de petit épeautre. Cela donne un petit goût de noisette à cette tarte qui, je trouve, a un goût de trop peu !



Pour 4 personnes :
La pâte :
- 100g de farine de petit épeautre
- 30g de farine de riz
- 20g de flocons d'avoine
- 50g de margarine végétale
- 50g de sucre de coco Iswari
- 1 cuillère à soupe de graines de lin + 2 cs d'eau
- 1 pincée de sel
- 1 pointe de couteau de vanille
La garniture :
- 2 pommes
- 50g de cranberries
- 1/2 orange
- 1 à 2 cuillères à soupe de sucre de coco
- 1 pointe de 4 épices
- 2 cuillères à soupe de compote de pommes non sucrée

Préparer la pâte en fouettant le sucre avec la margarine jusqu'à ce qu'elle blanchisse.
Ajouter progressivement le mélange de farines, avoine et vanille.
Ajouter enfin le mélange avec les graines de lin et l'eau.
Pétrir jusqu'à formation d'une boule lisse.

Préchauffer le four à 180°C.
Couper les cranberries et les placer dans un saladier avec le zeste de l'orange, le sucre et les épices.
Laver les pommes, enlever le coeur et les couper en fines tranches.
Les mettre dans le saladier avec les cranberries.

Abaisser la pâte sablée sur une feuille de papier sulfurisé et la placer dans un moule à tarte d'environ 20-24cm de diamètre.
Piquer le fond et répartir la compote de pommes au fond.
Placer les tranches de pommes en quinconce le long du bord et mettre les cranberries au centre.
Enfourner 25 cm jusqu'à ce que la pâte soit dorée et les cranberries compotées.