27 nov. 2016

Vers une salle de bain zéro déchet, minimaliste et naturelle

Cela fait presque deux ans que je me suis lancée dans la réduction des déchets, quels qu'ils soient. Cela a débuté bien après mes premiers pas vers le minimalisme, comme je vous l'expliquais dans mon article sur mon petit bout de chemin minimaliste. Le minimalisme et le véganisme m'ont permis de réduire mes produits et cosmétiques et d'en troquer contre d'autres aux ingrédients plus doux et naturels pour la peau et l'environnement. Ce petit processus a pris du temps car je n'ai jamais aimé gaspiller et on m'a toujours appris à terminer ce que je commence, du fait je suis le genre de personne qui se bataille avec les tubes de crèmes ou de dentifrices pour en avoir la dernière petite noisette. 
Cependant, alors même que mon petit carré de salle de bains devenait bio, naturel et plus respectueux des animaux et de l'environnement, j'ai pris conscience que je pouvais aller plus loin. Je pouvais me passer de bien des produits et en remplacer certains. Le déclic s'est fait très rapidement, après lecture de Zéro Déchet de Béa Johnson et de nombreux articles traitant du gaspillage, du déchet et de la vague zéro déchet qui déferlait alors aux Etats-Unis et en Europe du Nord. J'ai alors entrepris une nouvelle réflexion sur les produits de ma salle de bain.


La première étape est celle du fameux tri, en étalant par terre chaque produit de la salle de bain. Cela revient à se poser de nombreuses questions telles que : est-ce que je me sers encore de ce produit ? est-il encore bon ? vais-je utiliser ce produit ? Ces quelques questions, aussi simples soient-elles permettent de se rendre compte à quel point nous avons, même moi qui avait peu de produits de beauté, des produits superflus dont nous pouvons aisément se passer. Or, comme le but est le zéro déchet il était inconcevable de jeter des produits que j'utilisais alors, j'ai donc tout simplement attendu de les terminer avant de les remplacer par des alternatives plus écologiques. Concernant les produits inutilisés, neufs ou entamés, et encore bons, j'ai tout simplement demandé si cela intéressait des personnes de mon entourage.
Le tri m'a permis de me délester de produits inutiles et superflus, à titre d'exemple :
  • crayons et fards à paupières vieux et inutilisés
  • duplicata de brosses à cheveux
  • vieux élastiques et  pinces à cheveux
  • échantillons produits
  • eaux de toilette de mon enfance
  • vernis à ongles
  • crèmes diverses

Après avoir trié les nombreux produits et gardé uniquement ceux dont on se sert encore, il convient de se poser la question suivante : de quoi ai-je réellement besoin ? Nous avons tendance à utiliser de nombreux produits superflus ou qui sont facilement remplaçable, comme les après-shampoings, les tubes de masques pour cheveux, les gommages pour le corps, d'autres pour le visage, des crèmes à cibles spécifiques (yeux, zone T...etc.). Il faut avant tout replacer chaque produit dans son contexte, que tout produit est souvent commercial et il est tellement simple de vanter les mérite d'un produit pour créer le besoin et donc le vendre. Si on s'en passait avant d'en acheter, pourquoi garder ?
Garder des produits superflus, et donc en utiliser, est souvent synonyme de dépenses inutiles, de place perdu et de temps supplémentaire passé dans la salle de bains. Sans compter le fait que la plupart des produits cosmétiques promus sont cancérigènes, testés sur les animaux et contiennent du plastique, des métaux lourds, du parabène, des tensioactifs puissants...etc. Il faut ainsi prendre du recul par rapport à ce qu'on nous vente et déterminer ce dont on a réellement besoin. J'en suis arrivée à la liste suivante :
  • Savon et shampoing
  • Dentifrice et brosse à dent
  • Coton-tige
  • Hydratant visage et corps
  • Huile démaquillante
  • Coton démaquillant
  • Quelques produits maquillage légers
  • Brosse à cheveux
  • Brosse pour le corps
  • Argile
  • Aloe vera
  • Quelques élastiques et épingles à chignon 
  • Huiles essentielles
Au coeur de cette liste de produits on peut d'ores-et-déjà repérer des produits qui peuvent être utilisés pour plusieurs usages. L'huile démaquillante ne peut-elle pas servir à s'hydrater le visage ? A vous de trouver les produits que vous utilisez qui peuvent avoir plusieurs usages.


Les produits utiles déterminés il faut alors se pencher sur les déchets émis. Les tubes de crèmes, gels douche et dentifrices s'accumulent vite au cours d'un mois, d'une année et d'une vie alors que des alternatives sans emballages et sans déchet et réutilisables sont possibles. Reprenons la liste établie juste au dessus, lorsque j'ai voulu débuter ma transition vers le zéro déchet j'ai de suite voulu me rapprocher de petits entreprises française ou européenne fabriquant leurs produits et cosmétiques à la main. 
On ne passe d'ailleurs pas à côté du souffle des cosmétiques solides qui, de par leur forme, ne produise aucun déchet final et sont souvent entourés d'un emballage recyclable ou compostable. Mon déodorant, mon shampoing ainsi que mon savon corps et visage sont solides. Les deux premiers sont de chez Lamazuna, une petite entreprise née en 2010 sous les doigts de Laëtitia et qui s'est développée grâce à sa force et persévérance car tout est fait à la main, en France et avec des produits naturels. Quant à mon savon, surgras et au lait d'avoine, je l'ai trouvé alors que j'étais à Clermont-Ferrand, il vient de la Savonnerie de Beaulieu, un atelier artisanal et traditionnel n'utilisant que des produits naturels. J'en suis très satisfaite car il est tout doux et ne désèche pas la peau, contrairement aux gels douche que j'ai pu utiliser avant (même ceux dits hydratants vegan).
Pour mon dentifrice j'utilise aussi celui de Lamazuna, après plusieurs essais non concluant de dentifrice maison, et je dois dire qu'il n'est pas mal du tout ! Pour la brosse à dent il a longtemps été difficile de trouver une alternative vraiment écologique, j'avais acheté une brosse à dent en plastique à tête interchangeable en magasin bio en attendant de trouver mieux à prix abordable. Puis, récemment, le projet My Boo Company, une petite entreprise française basée à Nantes, a fait une campagne participative afin que des brosses à dents en bamboo 100% compostable voient le jour. Projet qui a reçu un chaleureux accueil et qui est parti pour de belles aventures.
Ensuite j'ai remplacé les cotons tiges par un cure oreilles en bamboo, j'utilise de l'huile de coco pour le visage et le corps en alternant avec de l'huile d'olive (ou d'autres huiles selon ce que j'ai sous la main), j'ai troqué les cotons jetables (très polluants et contribuant à l'exploitation à outrance) contre des cotons lavables maison, puis j'ai conservé le reste de mes produits (brosses, élastiques et autres) tout en commençant à fabriquer mon maquillage maison (comme mon fond de teint ou mon baume à lèvres).

Un bon bout de chemin a été parcouru pour diminuer les déchets et emballages de ma salle de bain. Elle est devenue plus naturelle et minimaliste et pourtant j'ai encore quelques objectifs à atteindre. Il me reste encore quelques emballages à supprimer, comme troquer mon tube d'aloe vera contre du gel fait maison, passer des mouchoirs papier aux mouchoirs en tissus, ou encore réaliser une crème pour les mains maison (c'est mon faible !). 


Et vous, qu'utilisez-vous comme produits et cosmétiques ? Quelles sont vos astuces pour passer au zéro déchet ?
Quels sont vos prochains objectifs ?

Noisettes :

  1. Très sympa ton article!! J'ai remplacé moi aussi le coton par des lingettes lavables, et ensuite je remplace mes produits petit à petit quand j'arrive à al fin de mon stock de produits industriels : gel douche, savon, dentifrice, shampoing, et huiles pour le corps sont déjà maison, je pense que le prochain à passer en mode maison sera le démaquillant j'arrive bientôt )à la fin du mien!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le plus long est en effet de terminer les produits ! Mais on va y arriver :)
      Pour le démaquillant j'utilise de l'huile, la même que celle pour le visage.

      Supprimer
  2. Je suis moi aussi en attente de terminer quelques flacons pour les remplacer par du produit maison !!
    Je te souhaite une bonne semaine. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le plus long, vivement qu'on en ait fini !

      Supprimer
  3. bravo !! j'ai commencé à faire du ménage mais je suis loin d'avoir tout remplacé ! shampooing et gel douche ont été remplacés par des alternatives solides mais pour le reste, j'ai encore du boulot !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça prend du temps, et justement il faut prendre son temps pour s'habituer ;)

      Supprimer
  4. Coucou Camille,
    Je n'ai jamais eu grand chose dans ma salle de bains, mais depuis quelques années, le dentifrice est maison ou j'utilise simplement de l'argile et des huiles essentielles, le shampooing et les crèmes également, même celle pour les mains et voilà ! Restent les mouchoirs en papier aussi, mais je ne compte pas revenir aux mouchoirs en tissu, pas très hygiénique quand même !
    Bises Camille, belle semaine. Es-tu toujours en Lorraine ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es très minimaliste aussi, ça me fait plaisir ! Encore quelque chose en commun ;)
      Non, je suis de retour en Normandie depuis fin septembre !
      Bonne soirée, bises

      Supprimer
  5. Hello ! Il m'a fallu environ un pour mettre en place tout ce qu'il fallait pour être zéro déchet dans la salle de bain ! Pas 100% car je reçois des produits bio et artisanaux pour le blog :-) Mais bon :-)
    J'ai le déo clémence et vivien, shampoings solide Lamazuna ou So Champs, huile végétale de coco, oriculi, cup, rasoir inox et les carrés lavables bien sur :D
    Aaah et la brosse à dent bambou My Boo Company et le dentifrice solide Pachamamaï !
    Bises!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou !
      Merci de ta visite Emilie :)
      De même, mon cheminement a été ralenti car j'ai eu des cadeaux non zéro déchet, mais bon, c'était vegan et naturel quand même ;)
      Je n'ai pas encore testé la marque Pachamamaï, elle a l'air top aussi.

      Supprimer
  6. Ton article est jute génial <3 Moi je suis dans cette démarche aussi et franchement le minimalisme c'est tellement mieux !!

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour tes conseils et bravo pour tes efforts... je vais essayer d'en prendre de la graine !

    RépondreSupprimer
  8. hello, je suis heureuse de pouvoir enfin refaire un tour sur le site (problème sérieux d'ordi casser, merci à la publication programmé)
    j'aime beaucoup ton article, je tente également tant bien que mal d'aller vers une salle de bain zéro déchets depuis un long moment, le seul point qui me tracasse sont mes cheveux (frisés très capricieux)
    j'utilise un déo fait maison depuis 4ans maintenant (composition très minimaliste) j'adore le shampoing pachamamaï "sweetie", je ne connaissais pas les brosses a dents de My Boo Compagny ni
    les savons de Savonnerie de Beaulieu de jolies découvertes.
    hâte de prendre le temps de lire tout ce que j'ai manqué!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ! Je suis contente de te revoir par ici :)
      Je pense que tu pourrais trouver de bons shampoings solides pour tes cheveux, ça se développe de plus en plus.
      Ravie de connaître tes petites habitudes minimalistes en tout cas :)
      A très bientôt Marya ~

      Supprimer