12 nov. 2017

8 Petites choses à ne pas oublier quand on voyage minimaliste

Cette semaine je suis rentrée en France, en Normandie, après deux mois passés outre-Atlantique, au Canada puis à Chicago. Je vous avais parlé de ce voyage et comment je l'avais préparé, comme un voyage minimaliste. Je m'étais mis au défi de n'emmener avec moi que le strict nécessaire en terme de vêtements, produits et équipement, en prenant en compte le changement de saison. Voyager entre deux saisons était sûrement le facteur le plus difficile lors de la préparation du sac, notamment connaissant les températures saisonnières en cette période au Canada.
La vie et les voyages sont pleins de surprises, on apprend beaucoup en sortant de sa zone de confort. J'ai en effet beaucoup appris sur moi-même sur ce voyage que je qualifie d'initiatique et de révélateur, mais j'ai également appris sur le voyage minimaliste en lui-même car c'est en pratiquant qu'on apprend après tout. Bien que j'ai tout de même préparé ce voyage j'ai commis quelques erreurs et eu quelques oublis qui aurait pu être évités, et qui m'auraient ainsi facilité la vie sur place. Je me suis dit qu'après avoir partagé l'article de préparation du voyage il serait intéressant de faire un bilan à mon retour. Voici donc une petite liste de choses à ne pas oublier lors d'un voyage minimaliste qui vous aidera peut-être lors de votre prochaine excursion.




C'est sûrement l'un des objets pratiques indispensables et qu'on oublie pourtant facilement ! Renseignez-vous à l'avance sur le pays où vous allez voyager afin de connaître leurs prises et ainsi savoir quel type d'adaptateur vous allez avoir besoin. Je vous conseille d'investir dans un adaptateur universel pour que cet achat soit durable et pratique.
J'ai acheté le mien quelques jours seulement avant de partir, j'ai choisi ce modèle en format cube possédant deux ports USB que j'ai trouvé vraiment pratiques pour recharger pour téléphone en même temps que mon ordinateur.

Quand on part pour le Canada en plein automne on ne pense pas forcément à prendre des chaussures ouvertes comme des tongs ou des sandales, et pourtant c'était là ma plus grande erreur. D'une part le fait que l'automne soit davantage un été indien avec des températures proches des 25°C m'a amèrement fait regretté cet oubli, d'autre part les tongs et sandales sont extrêmement pratiques en remplacement de chaussons à l'intérieur des maison, préservant la propreté des chaussettes. Sans oublier leur utilité dans les salles de bains communes, notamment en auberges de jeunesse.
Bref, quelle que soit la saison les tongs trouvent toujours leur place dans votre sac à dos/valise, elles seront désormais en haut de ma liste de choses à ne pas oublier.


Outil indispensable lors des voyages en itinérance pour sécuriser vos affaires dans les armoires ou tiroirs des auberges de jeunesse, il peut également être utile pour sécuriser les fermetures éclairs des valises ou sacs à dos.
Je vous conseille d'opter pour des cadenas à code car ils sont d'une plus pratique - pas de clef à transporter, et plus sûr, je trouve.


Certains jugeront peut-être que transporter son 'kit' zéro déchet n'est pas primordial mais je trouve que minimalisme et zéro déchet sont intimement liés. De plus ce kit en question ne prend pas tant de place dans le sac et permet de réduire considérablement les déchets voire d'éviter certains achats inutiles.
Dans mes essentiels zéro déchet je compte tout d'abord une bonne gourde en inox pour avoir de l'eau potable sur vous en tout temps. Je ne me sépare jamais de ma gourde Klean Kanteen depuis que je l'ai. C'est notamment pratique lorsqu'on fait des randonnées ou tout simplement à l'aéroport, il suffit de la vider avant le contrôle des valises puis de la remplir après.
Ensuite j'ai emporté une paille en inox, une serviette en tissu, des baguettes, une fourchette et une cuillère pour les repas. Je songe prochainement à confectionner des mouchoirs lavables qui seront plus économiques et écologiques, venant ainsi rejoindre mes cotons lavables dans ma trousse de toilette.


Pas du tout zéro déchet mais réellement pratique pour les blessures ou coupures soudaines ! Je vous avais confié que j'oubliais toujours les pansements en voyage et j'y ai cette fois pensé, heureusement ! Il m'est arrivé de me couper une fois au café dans lequel je travaillais et de me blesser à la cheville je ne sais comment. J'étais alors bien heureuse d'avoir emporté quelques pansements par précaution. Si ce n'est pour les blessures cela peut être utile dans le cas où vos chaussures vous font des échauffements.
De même, une mini trousse de premiers secours est très utile, notamment si vous décider de faire de la randonnée, des balades escarpées ou si vous voyager avec des enfants.



Peu de choses dans la trousse de toilette mais quelques huiles essentielles tout de même ! Pas besoin d'amener avec vous la panoplie mais au moins deux-trois...essentielles ! J'avais opté pour la lavande qui est antiseptique et apaisante, que j'ai utilisée pour réduire le stress, le lavage à la main et pour ma peau. J'ai également pris l'huile essentielle d'arbre à thé qui est miraculeuse car antiseptique, antibactérienne et très polyvalente en soi. Elle m'a d'ailleurs été fort utile quand je suis tombée malade, agissant comme médicament naturel. Je vous conseille de glisser l'huile essentielle de menthe poivrée dans votre trousse également, tout comme l'arbre à thé elle est très polyvalente. De plus son goût et son odeur sont plus agréables, notamment en utilisation interne.


Je ne vanterais jamais assez les bénéfices d'opter pour des savons solides à la place de gels douche ! Le savon de Marseille peut servir en tant que savon corporel, certains l'utilisent même en temps que shampoing, mais également en tant lessive. Pour laver les vêtements à la mains mais aussi les cotons lavables et autres.
Pas besoin de prendre le cube entier, simplement quelques morceaux afin de les glisser dans une boîte à savon.

Peut-être pas un indispensable pour les voyages mais tellement pratique que je le considère comme tel. Ça permet d'avoir plus d'espace dans son sac/valise ou tout simplement de prendre un format plus petit, donc moins encombrant. Je vous conseille de prendre deux sacs de compression, soit aspirable soit en compression manuelle. J'ai investi dans ces derniers car je n'étais pas sûre que tous les endroits où j'irai aurait un aspirateur me permettant de faire le vide et donc de fermer mon sac.



Et vous, quelles sont les objets ou choses que vous oubliez toujours ? Qu'est-ce qu'il ne faut pas oublier lors d'un voyage minimaliste ?



Noisettes :

0 commentairesNoisettes

Laisser une noisette