3 sept. 2017

Minimalisme numérique : vers l'efficacité et l'écologie

Nous vivons à l'ère du numérique, il nous entoure, nous enlace et parfois même nous emprisonne. Le numérique est une source inépuisable d'informations, de connaissances et d'échanges, mais au délà des nombreux aspects positifs qui ont beau être très nombreux, se cachent un lot important d'aspects négatifs également. 
Comme beaucoup je suis souvent happée par Internet, je peux y passer des heures, à lire des blogs, regarder des vidéos et documentaire ou encore à flâner sur Instagram. C'est une habitude que j'ai pris depuis des années, depuis le lycée je dirais, où Internet permet d'obtenir du lien social et de la connaissance. Au fil des années les smartphones sont arrivés et la technologie s'est démultipliée pour être partout, nous sommes sans cesse traqués et tout comme le marketing commercial, elle nous est imposée où que notre oeil se pose dans les métropoles. On nous balance des sites internet à aller consulter, des hashtags à utiliser, des comptes Facebook à suivre et de nouvelles applications qui révolutionneront notre vie. 
Cela fait quelques moments que je réfléchis à tout cela, notamment lorsque les vacances ont débuté et que j'ai voulu booster le blog. La communication est clef et prend un temps fou à gérer, à alimenter, à suivre si bien qu'on est vite submergée. Puis récemment j'ai aussi eu des conversations avec des amis sur ce sujet, sur l'importance du numérique et des réseaux sociaux dans notre vie, le temps que nous y passons mais aussi et surtout ce que nous y dévoilons. Tout est public ou presque. Quelques lectures m'ont aussi interpellées, l'article 'Vers le minimalisme numérique' de Le Labo d'une Maman Solo, ainsi que le visionnage de la vidéo de Le Corps La Maison L'Esprit sur Comment Surfer Ecolo. Toutes ces réflexions se sont rejointes lorsque j'ai vu le film The Circle traitant du partage de la vie privée sur les réseaux sociaux et des conséquences directes que cela implique. Cela a été le déclic, il me fallait enfin réagir et changer mes habitudes, opter pour ce qu'on pourrait appeler le minimalisme numérique.



Tout comme le concept de base du minimalisme, le minimalisme numérique vise à se délester de tout ce qui est superflu dans notre vie, tout ce qui n'est pas nécessaire et nous encombre. Dans le domaine du numérique cela peut être des objets numériques particuliers comme plusieurs téléphones, plusieurs ordinateurs, des tablettes numériques, la télévision, la radio...etc.


Encore plus que toutes les autres manières d'appliquer le minimalisme au quotidien le minimalisme numérique revêt un aspect écologique important. Tout d'abord nos objets numériques, que ce soit la télévision, le téléphone portable, l'appareil photo, l'ordinateur, la tablette ou autres gadgets, sont faits de multitudes de composants loin d'être tous recyclables. Peut-être avez-vous déjà vu certains reportages sur les matériaux tels que le cuivre ou l'or présents dans nos chers appareils et qui, en fin de vie, se retrouvent dans de grandes décharges dans certains pays d'Afrique ? S'en suivent souvent de grands feux polluants pour les travailleurs et l'environnement sans parler de leur conditions de travail où ils respirent phtalates et matériaux toxiques tel le plomb... 
Il n'existe pas ou alors très peu d'appareils électroniques écologiques alors il est important de ne posséder que le strict nécessaire, le strictement utile et ne pas céder à la vague du jetable en remplaçant nos produits dès que d'autres modèles plus performants sortent.

Outre le fait que nos appareils ne soient pas écologiques à la fabrication et au recyclage, l'utilisation que nous en faisons ne l'est souvent pas. Vous vous dites sûrement que je me trompe et que le numérique a tout révolutionné et qu'il permet de réduire le papier. Cela reste discutable, je vous laisse lire l'article Papier vs Numérique de Kaizen. On oublie souvent c'est ce qu'engendre nos balades sur le net, nos mails envoyés et nos films visionnés en streaming. Pour faire fonctionner tout cela et stocker toutes ces données d'immenses serveurs travaillent nuits et jours, souvent aux quatre coins de la planète, et que chaque recherche ou téléchargement parcoure des milliers de kilomètres numériques avant d'arriver dans notre ordinateur ou smartphone. Ces serveurs nécessitent une grande alimentation en électricité voire un énorme circuit de refroidissement afin de bien fonctionner ce qui consomme autant d'énergie qu'une ville entière si ce n'est plus. Oui, ce constat est effrayant. Allez voir la consommation énergétique des serveurs de big Data. Heureusement, très très doucement nous commençons à en être informés et on nous conseille de trier fréquemment nos mails, il me semble que c'est surtout le cas dans les grandes entreprises pour éviter justement que leur serveur saute.

Quels sont donc les gestes écologiques à appliquer pour alléger le travail des serveurs ?
  • Utiliser un moteur de recherche écologique et éthique qui utilise les revenus publicitaires récoltés pendant nos recherches non pas à ses propres fins comme le moteur de recherche que tout le monde connaît, mais à des fins humanitaires et et écologiques. Par exemple Ecosia s'engage à planter des arbres, Lilo compte nos recherches en gouttes d'eau que nous choisissons de reverser à divers projets, ou encore EcoFree qui fait des économies d'énergie. Rappelons qu'une recherche sur internet produit 7g de CO2 !
  • Trier et organiser ses mails. C'est très simple mais autant s'y atteler dès que possible pour que le travail soit plus simple et efficace. Il suffit de créer des dossiers thématiques, des onglets, afin de trier les mails par catégories et ainsi de les archiver pour mieux les retrouver. Puis les trier dès que l'information du mail n'est plus utile, cela allège le stockage.
  • Se désinscrire des sites et newsletters en ne gardant que l'essentiel. Parfois on donne son mail et son se retrouve avec une dizaine de mails de publicité dans sa boîte aux lettres chaque matin, mails qui vont directement à la corbeille. Cela économisera du temps et de la place également. De même que les sites internet, chaînes Youtube et blogs qu'on a mis de côté et sur lesquels on ne va jamais.
  • Trier ses documents et photos par dossiers en supprimant tous les doubles et les photos ratées. Rien ne sert de garder des documents inutiles et qu'on ne regarder jamais.
  • Stocker sur disque dur externe. Même si le cloud et autre stockage numérique ont de grands avantages comme celui de pouvoir accéder à nos données partout dans le monde grâce à internet, cela consomme énormément d'énergie sur les serveurs et nous ne sommes pas réellement à l'abri d'un crash et nous n'avons pas totalement certitude que ces données resteront privées. Une valeur sûre reste le disque dur externe qui permet d'avoir l'ordinateur plus léger et d'avoir contrôle de ses données.
  • Supprimer les applications superflues. On nous recommandes souvent des applis qu'on télécharge, qu'on n'ouvre qu'une fois et qu'on laisse ensuite dans un coin du téléphone portable. Autant les supprimer, cela libère de l'espace et donne un écran d'accueil plus aéré.
  • Se désinscrire des réseaux sociaux. C'est un moyen un peu radical mais je pense notamment ici aux réseaux sociaux superflus où nous nous sommes inscrits et n'y faisons pas grand chose. 
  • Enlever les notifications des applications. Les notifications ont tendance à attirer notre attention et à nous déconcentrer, on est alors tenté de regarder le téléphone puis de divaguer. Bref ça nous fait perdre du temps et ça consomme de l'énergie inutilement.
  • Utiliser la batterie de nos appareils dès que ceux-ci sont chargés. Je plaide coupable sur ce point car je garde souvent le chargeur sur mon ordinateur portable ! Les batteries sont faites pour cela, afin d'avoir un appareil mobile et plus économe, utilisons-les ! De même, éteindre les appareils non utilisés la nuit est essentiel.
D'autres gestes écologiques en tête ?




Non seulement passer au minimalisme numérique permet de réduire un petit peu notre empreinte sur l'environnement, il a également des bienfaits au quotidien. Se désencombrer fait gagner un temps fou, encore plus côté digital. Moins de notifications pour nous déconcentrer lorsqu'on travaille, moins de temps passé à regarder nos mails le matin, des informations qui nous intéressent réellement grâce au choix minutieux des sites à suivre...etc. Tous ces petits gestes nous font économiser du temps et nous permettent d'être plus efficace.
Cependant le moyen le plus radical pour optimiser notre productivité et notre temps est de limiter notre temps passé sur Internet et les réseaux sociaux. L'idéal est de se réserver un temps spécifique et limiter pour aller consulter nos mails, sites et autres afin que cela ne prenne pas le temps destiné à d'autres tâches et activités. Cela peut être 1, 2 ou 3h selon votre utilisation d'Internet.
On entend également de plus en plus parler de 'detox numérique' où l'on se coupe d'Internet pendant quelques jours, semaines ou mois. Cela peut-être un moyen de se déshabituer à aller systématiquement sur notre écran dès qu'on a un instant de libre, et tout simplement à réapprendre à vivre.

Cette prise de conscience dont je vous parlais en début d'article a été révélatrice car j'ai pris du recul face à mon utilisation des écrans en général. Etant à la maison toute la journée c'était devenu systématique, il n'y avait pas une heure sans que j'aille sur mon téléphone ou l'ordinateur et dit comme cela je trouve ça plutôt affolant ! 
J'ai ainsi décidé de limiter mon utilisation des deux. Je n'ai pas eu à faire de tri dans mes applications car mon téléphone est déjà 'minimaliste' mais je dois absolument contrôler mon utilisation des réseaux sociaux comme Instagram. J'ai donc décidé de m'en détacher et d'y aller qu'une à deux fois par jour. Quant à l'ordinateur je réserve son utilisation pour le blog que je ne quitterai pas, à des fins de recherches et je continuerai à regarder quelques chaînes Youtube en sélectionnant de manière plus réfléchie les vidéos à regarder afin de ne pas perdre mon temps.


Et vous, êtes-vous prêts à passer au minimalisme numérique ? Quels gestes faites-vous au quotidien ?



Noisettes :

  1. Je passe un temps fou sur le net, je sais...
    Perso, je compte pas révolutionner toutes mes habitudes... mais du moins essayer le temps inutilement perdu sur les réseaux sociaux, ça oui :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si on peut au moins économiser du temps en évitant Internet c'est génial

      Supprimer
  2. Je crois que c'est déjà fait pour moi ;-)
    En fait, si je ne travaille pas pour le blog, je n'allume pas le PC tout simplement. Et depuis un moment, c'est ce que je fais le week-end en général. Concernant le téléphone, et bien il me sert à ...téléphoner, étonnant non ? et à lire mes mails une fois par jour.
    Quant aux réseaux sociaux, et bien, ma présence déjà est en pointillés, il faudrait même que je l'augmente.
    Mais cela me suffit largement car j'ai plein de choses à faire en dehors du numérique.
    Bonne semaine Camille, bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une très bonne habitude de vie que tu as là !
      Ce n'est pas évident mais toute habitude peut être modifiée.
      Bonne fin de semaine, bises

      Supprimer
  3. J'ai trouvé ton article très bien écrit et révélateur. J'avoue ne mettre jamais préoccupée de mes appareils numériques ou de ce qu'ils pouvaient engendrer comme consommation. Tout simplement car je n'en savais rien du tout, et c'est là que je suis ravie d'avoir lu ton article. C'est vrai que je passe un temps fou sur mon téléphone (j'ai d'ailleurs téléchargé l'application moment qui est super pour te faire un rapport tous les jours sur le nombre d'heures que tu passes sur ton petit joujou) et j'ai été affolée du résultat. J'essaie vraiment de diminuer mon usage et de passer moins de temps devant un écran et c'est là que nous voyons que nous sommes accros à ces petites choses parce que c'est parfois difficile.
    En tout cas merci pour ton article, parce que l'on peut dire qu'il m'a bien ouvert les yeux...
    Passe une belle soirée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !
      Je suis contente que mon article ait été utile, on ne peut pas penser à tout et on est toujours étonné de l'impact que nous avons sur tout ce qui nous entoure et surtout sur ce à quoi on ne pensait pas.
      Bonne soirée et bon cheminement

      Supprimer
  4. ӏt's in reality a gгeat ɑnd սseful piece of info.
    I am satisfied tһat yօu јust shared tһis usefսl info with
    us. Ꮲlease stay us սp to date like this.
    Thank үou fоr sharing.

    Hегe is my blog post - https://www.youtube.com/watch?v=wn-fDfIPHQY

    RépondreSupprimer
  5. très intéressant ton article et finalement je m'aperçoit que sans y réfléchir je suis relativement minimaliste sur le numérique!!!! bisous

    RépondreSupprimer
  6. Tu as 100 % raison ! Mais difficile de limiter l'usage d'Internet et des réseaux sociaux quand on est blogueuse et toujours à l'affût des tendances et des nouveautés qu'on trouve... sur la toile et les réseaux sociaux ! Cela dit, une petite cure de détox numérique ne fait de mal à personne...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai mais au final on peut toujours réduire sa consommation et réserver un temps précis pour aller sur Internet. Cela permet d'être efficace lors de nos recherches

      Supprimer
  7. Franchement c'est pas si facile quand on tient une boutique en ligne et un blog de se désintoxiquer!! cela fait tellement longtemps que je travaille sur internet et avec internet! Sans compter les réseaux ! Bref, le soir, je coupe l'ordi mais il m'arrive de consulter régulièrement insta ou pinterest pour le plaisir de voir des jolies choses et faire des découverte.. En revanche en vacances je déconnecte repos numérique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai !
      Comme tu le fais il faut réserver des temps 'sans', c'est une réelle bouffée d'air qui plus est

      Supprimer
  8. pour ma part, je ne possède ni télé, ni portable (et tout le monde me force la main pour que j'en prenne un, mais grrr quoi!!)
    je ne suis sur aucun réseau social, tant pis pour le blog, il s'élève modestement tout seul ^^
    même sur internet, je ne suis pas une grosse consommatrice de vidéos, j'ai ma petite blog roll que je consulte de temps à autre, quelques forums où je passe discuter un peu, et voilà.
    comme toi, je n'ai pas du tout confiance dans les clouds pour diverses raisons, j'ai un DDE.

    je trouve que le net entretient un côté exhibi-voyeur dans lequel je me garde de tomber (d'où mon absence sur les RS); je m'en sers pour la recherche, la musique, le blog et les mails (et le boulot mais ça compte pas ^^)

    merci pour cet article en tout cas

    RépondreSupprimer
  9. J'ai enfin pris le temps de lire cet article qui m'intéressait déjà rien que par le titre. Ton point de vue est intéressant et ouvre une prise de conscience ou tout de moins lance des pistes de réflexions intéressantes. Il est difficile de trouver le juste dosage de l'utilisation du numérique, d'autant que cela varie d'une personne à l'autre en fonction de l'usage qu'il en a. En tant que blogueuse j'ai du mal à m'en passer mais aimerais aller dans une direction d'utilisation plus raisonnable me laissant plus de temps pour d'autres activités à côté. À méditer. Merci encore pour cet article! Bises!

    RépondreSupprimer