7 mai 2017

Quiche au sarrasin, épinards et orties (vegan&sans gluten)

Les plantes sauvages m'ont toujours intéressée et c'est fréquemment que je me dis qu'il faut que je m'y penche davantage. Il existe une multitude de plantes comestibles en pleine nature et on passe devant sans s'en apercevoir. Pourtant lorsqu'on n'est que peu aguerri un doute subsiste et on préfère la sécurité à l'aventure sauvage, laissant ces petites plantes de côté.
Parmi les seules plantes sauvages dont je connais l'identité et suis certaine de la variété il y a les orties. Elles ne sont généralement pas appréciées car elles piquent et démangent, on en a tous de mauvais souvenirs ! Pourtant l'ortie est un petit superaliment à elle seule ! Elle est très riche en vitamines (A, B2, B5, C et K) mais aussi riche en calcium, zinc et protéines. En plus d'être très utile pour le potager (en engrais naturel) et la nature, les orties ont d'excellentes propriétés, notamment en tant qu'anticholésterol, régule le transit, lutte contre la chute des cheveux, agit contre les carences et l'anémie. (Source)
Mais comment cueillir ces petites feuilles sans s'y piquer ? Je vous livre mes conseils pour profiter de la saison des orties qui a débuté en mars !


Avant tout il faut s'équiper ! Je vous conseille vivement de partir à la cueillette avec des gants de jardinage, cela permettra plus d’efficacité et de rapidité lors de la cueillette, puis un grand sac en papier pour les récolter.
Ensuite il faut repérer un endroit de cueillette, en dehors du trafic, de préférence en sous-bois ou dans votre jardin. Un endroit propre en somme.
Le moment de la cueillette est venu, tout n'est pas bon dans l'ortie. Les feuilles basses et les fleurs sont amères, il est préférable de cueillir les petites feuilles du haut, fines et nouvelles. 
Une fois la cueillette terminée vous vous demandez peut-être quoi faire de ces belles feuilles vertes ? Il y a bien sûr le traditionnel potage aux orties mais je vous propose une petite quiche toute simple et crémeuse avec des épinards et une pâte brisée au sarrasin. Ça vous tente ?!


Pour 3 à 4 personnes :
La pâte :
- 70g de farine de sarrasin
- 70g de farine de millet
- 20g de flocons d'avoine*
- 2 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 1 cuillère à soupe de graines de pavot
- 1 cuillère à café de graines de lin
- 1 pincée de sel
- 1 pincée de bicarbonate de sodium
La garniture :
- 1 salade de feuilles d'orties fraîchement cueillies
- 2 cuillères à soupe de vinaigre de cidre
- 200g d'épinards frais
- 200g de tofu soyeux
- 10cl de crème de soja
- 20g de poudre d'amandes
- 1 oignon rouge
- Huile d'olive
- Noix de muscade
- Ciboulette
- Sel & poivre

Recouvrir les épinards d'eau et ajouter le vinaigre.
Bien mélanger et laisser poser pendant la préparation de la pâte.

Mélanger les farines avec les flocons, les graines, le sel et le bicarbonate.
Ajouter l'huile et de l'eau.
Mélanger en ajoutant progressivement de l'eau jusqu'à l'obtention d'une pâte facile à pétrir.
Pétrir la pâte afin de former une boule non collante.

Préchauffer le four à 180°C chaleur tournante.
Abaisser la pâte sur du papier sulfurisé et piquer le fond.
Enfourner à blanc pendant 10 min.

Pendant ce temps égoutter les orties.
Les rincer abondamment à l'eau fraîche et les frottant vivement afin d'enlever les petits insectes restant.
Laver les épinards et enlever les tiges principales si elles sont grosses. Hacher grossièrement.
Emincer l'oignon et le faire dorer dans une poêle avec l'huile.
Ajouter les orties et les épinards. Faire cuire 2 min sur feu vif en remuant.

Dans un mixeur mettre la garniture et ajouter le tofu, la crème soja, l'amande, de la ciboulette et la noix de muscade.
Assaisonner.
Verser la garniture sur la pâte et enfourner 20 min.


* Certifiés sans gluten

Noisettes :

  1. Voilà donc tes premières plantes sauvages transformées en tarte, les orties !
    Comme je te l'ai déjà dit, je suis contente que tu te mettes aux plantes sauvages et si tu veux, tu peux en découvrir quelques unes sur le blog sans risque de te tromper.
    À bientôt Camille

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je lis toujours tes articles avec intérêt et curiosité mais une fois dans la nature j'ai toujours peur de cueillir la mauvaise plante !
      Bisous

      Supprimer
  2. Un découverte de parfums et ça doit être bien bon !

    RépondreSupprimer
  3. Elle a vraiment une jolie couleur !

    RépondreSupprimer
  4. Elle me dit bien ta quiche toute verte !

    RépondreSupprimer
  5. J'adore cette quiche toute verte. À tester très vite :-)

    RépondreSupprimer