29 janv. 2017

Voyager minimaliste le temps d'un week-end

Cela faisait longtemps que je n'avais pas ressenti ce doux sentiment d'adrénaline à l'approche des vacances. Nous attendons toujours nos vacances avec impatience, et encore davantage lorsqu'il s'agit d'un voyage vers des terres inconnus. La préparation d'un voyage débute quelques semaines voire quelques mois avant le jour J, tout est une question d'organisation, de planification et de réflexion. Ce qui pose souvent souci lorsqu'on part est justement la préparation de la valise : que prendre comme vêtements ? vais-je prendre ceci ? et cela ? et si j'avais besoin de ça ? Cela peut vite tourner au casse-tête si on n'est pas bien affuté.
A l'heure où vous lirez ces mots je serai à Stockholm, en Suède, une ville et un pays où je rêve d'aller depuis si longtemps ! Je me suis alors dit que c'était l'occasion de partager avec vous mes conseils pour voyager minimaliste, mais aussi vous montrez comment je voyage de cette manière.

Il paraît que je n'aime ni le noir ni le bordeaux...

Comme je vous le disais dans mon article 'Mon voyage vers le minimalisme', le minimalisme est un mode de vie visant à se (re)concentrer sur l'essentiel. Voyager minimaliste est ainsi voyager avec le strict nécessaire, uniquement ce dont nous avons et aurons besoin pendant ce périple. Comme tout mode de vie chacun a ses habitudes et donc ses propres besoin, ainsi ce que je vais vous montrer dans cet article est ce dont j'ai personnellement besoin lorsque je voyage seule, le temps d'un week-end et qui plus est dans un pays froid (et en hiver, ça ça compte !).
Le minimalisme permet de dire adieu à tout ce qui ressort du "et si j'avais besoin de..." ou des "au cas où". Ces deux phrases que nous prononçons et que nous avons tous prononcé au moins une fois dans notre vie lors de la préparation des valises. Celle-ci implique de prendre des vêtements, accessoires ou objets non nécessaires au premier abord... et qui se révèlent dans 90% des cas non utilisés pendant le séjour. Il faut donc laisser tomber les "si" et autres suppositions car au final on s'accommode aisément de ce que l'on a.



Voyager en soi nécessite peu d'équipement, simplement l'envie de découvrir de nouveaux horizons. Cependant rares sont ceux qui peuvent voyager sans un minimum d'équipement. Celui-ci varie selon le type de voyage prévu, selon que l'on part en voiture, en train ou en avion, que l'on séjourne en hôtel, gîte ou autre logement partagé. Je vais parler ici du mode "vadrouille" et qui s'applique au voyage que j'ai préparé.

  • Le sac à dos ou la valise ?
J'entends souvent qu'il existerait deux types de personnes qui voyagent : ceux avec sac à dos et ceux avec valise. Je pense que cette segmentation est absurde et que l'on peut aisément passer de l'un à l'autre selon le type de voyage prévu. Choisir entre l'un ou l'autre relève de plusieurs critères cités plus haut mais également du confort choisi. Pour les courts séjours j'aime le sac à dos qui procure une certaine liberté, on peut aisément traverser la moitié de la ville avec sans ressentir la moindre gêne si celui-ci est bien choisi, tandis que ce n'est pas le même cas en valise (et je parle en connaissance de cause !)
Le choix des sacs à dos de voyage est très vaste si bien qu'on si perd au début, je l'ai moi-même été face aux longues rangées de sacs alignés aux designs et contenances divers et variés (et aux prix aussi !). Après m'être renseignée et avoir réfléchie à l'utilité que j'aurais de ce sac ainsi qu'au volume de vêtements et objets qu'il contiendrait lors de son utilisation optimale je me suis tournée vers un sac de 30 L. Cette contenance est recommandée pour les grandes randonnées d'une journée à 3-4 jours, ce qui correspond parfaitement à un week-end de vacances. J'ai opté pour un sac souple de 30L de chez Nature et Découvertes car il me plaisait au visuel. Ses poches diverses, son adaptabilité à la charge contenue et son dos renforcé m'ont conquises.
Le mieux est donc de réfléchir à ces deux critères avant de choisir le sac idéal, sans oublier le confort lorsqu'il est porté. C'est essentiel. Si une petite valise convient mieux à vos habitudes, optez pour cette solution car vous seuls êtes l'auteur de votre voyage.

  • Les chaussures
Je place les chaussures dans l'équipement et non les vêtements car, comme je vous disais, ce voyage est en mode "vadrouille" et par souci de confort j'ai décidé de laisser de côté mes bottines d'hiver fétiches pour des chaussures de randonnée. 
Le choix des chaussures est primordial car ce sont elles qui vous porterons pendant tout le voyage et l'idéal pour voyager minimaliste/avec le moins possible est de n'en prendre qu'une paire. Il faut donc que cette paire soit parfaite pour marcher toute la journée avec confort.
Je savais d'avance qu'il allait faire froid à Stockholm et que je n'allais pas prendre de transports en communs alors les chaussures de rando se sont imposées d'elle-même, bien que j'avoue que côté "style" on puisse passer son tour. Je suis de nature frileuse et les chaussures que j'ai, les Forclaz 100 de chez Décathlon, sont bien hermétiques au froid et à l'humidité. (J'ai déjà fait de longues randonnées sous la neige et par temps de pluie avec, en Auvergne). Les caractéristiques de vos chaussures s'adapteront bien sûr au climat vers lequel vous vous dirigerez car les chaussettes chaudes et molletonnées ne sont pas recommandées par 30°C !

  • Manger et boire zéro déchet
Je suis dans une transition vers un mode de vie zéro déchet (qui, à mon sens, va de paire avec le minimalisme et le véganisme) et je prévois ainsi ce qu'il faut pour manger et boire à tout moment. Exit les bouteilles plastiques, cela fait plus d'un an que j'ai cette belle gourde en inox de chez Klean Kanteen (et que j'aime tellement !) C'est extrêmement pratique et économique car on peut boire quand on le souhaite et la remplir presque partout.
Où que j'aille, pour une escapade à la journée ou de plusieurs jours, j'emporte toujours une serviette de table en tissus sur moi. Cela évite de chercher un mouchoir pour s'essuyer les mains ou la bouche et cela permet d'éviter également le gaspillage de papier.
Enfin, les couverts. J'aimerais avoir un petit kit de couverts en bois tout mignon et joli mais je n'en ai pas encore trouvé. Souhaitant éviter de transporter du métal à l'aéroport je prends ma petite cuillère/fourchette (cuchette ?) en bois que j'avais déniché sur une brocante, elle est bien pratique !



Tout comme les chaussures, la quantité de vêtements à prendre dépend de la destination et des habitudes générales. Cela varie donc au niveau quantité et volume selon qu'on aille dans un climat chaud ou froid, que l'on se change généralement tous les jours, tous les deux ou trois jours. Il faut aussi rendre en compte les activités, si l'on décide d'aller randonnée ou de faire du sport on prendra davantage de change, de même si l'on prévoit une soirée dans un restaurant chic car il conviendra d'avoir la tenue appropriée.
Dans mon cas, pour un week-end s'étalant sur quatre jours au total j'ai prévu un change complet car je vais beaucoup marcher et être à l'extérieur. Je ne prévois pas de tenue de soirée, simplement des tenues chaudes et confortables au vue du climat.
En plus des tenues je mets bien sûr un pyjama (quoi, les minimalistes mettent un pyjama ;) ), des sous-vêtements et des chaussettes, sans oublier une serviette de toilette (j'utilise des serviettes toutes fines séchant vite). Côté accessoires je n'oublierai pas une bonne écharpe, un bonnet, et deux paires de gants.


Passons maintenant à l'élément qui est dit prendre de la place dans la valise des filles (en plus des vêtements et chaussures of course) : la trousse de toilette. Qui dit salle de bains minimaliste dit gain de place et petite trousse de toilette. Je ne prévois que le stricte nécessaire et je ne vais donc pas emporter tous les produits dont je dispose. 
Mes petites routines beauté seront modifiées le temps de quelques jours afin de voyager de manière plus légère. J'opte pour l'huile de coco à tous usage : démaquillage et hydratation matin - soir à la place des autres huiles habituelles. De même pour les savons, je ne vais prendre qu'un seul savon solide au lieu de mes deux habituels (un pour le corps, l'autre pour le visage) afin de tout pouvoir mettre dans ma petite boîte de transport. * D'ailleurs, les savons solides sont vraiment pratiques pour les voyages car la quantité de liquide en avion est limité !
Pour les autres essentiels il y aura bien sûr la brosse à dents, le dentifrice, les cotons démaquillants maison et le déodorant.
Côté maquillage c'est aussi le minimum qui prime. Je n'ai pas pour habitude de me maquiller énormément, alors un coup de crayon et de mascara suffiront. J'opte pour un crayon noir ou mon bordeaux fétiche qui va bien. Cela prend peu de place.
Tenter de réduire sa trousse de toilette pour les voyages nous fait également prendre conscience de dont on peut réellement se passer au quotidien.

* Je ne prends pas de shampoing avec moi pour le week-end car j'ai pour habitude de me laver les cheveux une à deux fois par semaine, ainsi en me les lavant avant le voyage je n'aurai pas besoin de les laver pendant le séjour.


On ne part jamais en vadrouille le ventre vite ou sans avoir de quoi se restaurer, n'est-ce pas ? Il faut toujours avoir de quoi grignoter si besoin. Il suffit d'un retard d'avion, de train ou d'une faim soudaine pour nous faire regretter de ne pas avoir été prévoyant.
Avant le départ je vous conseille de repérer sur la carte de la ville de destination les magasins bio et supérettes (ainsi que leurs horaires) afin que vous puissiez facilement trouver de quoi faire le plein rapidement. C'est une astuce que j'applique car cela me rassure de savoir que je peux facilement trouver sur ma carte si besoin. 
Dans mon sac je transporte toujours des fruits frais et des barres de céréales. Mes "go-to" sont les petites barres Nakd dont je raffole ! J'en ai pris plusieurs au cas où je sois prise au dépourvue. J'ai aussi acheté une mini briquette de lait végétal au magasin bio et préparé un petit ramequin de mon müesli favori pour le premier matin. Comme je dors à l'auberge de jeunesse et que le petit-déjeuner n'est pas compris, cela me fera mon premier repas avec une banane. (Le bocal en question servant en soi de récipient ;) ). 
Pensez donc à prendre des en-cas faciles en transporter avec vous et éventuellement le premier repas si vous n'avez pas l'occasion de manger à l'extérieur ou d'acheter de quoi faire pour la première journée de voyage.


Comme je le disais plus haut, le minimalisme est propres à chacun, il n'y a pas de but à atteindre, d'interdictions ou autres dictons à suivre. Malgré cela nous avons tous nos propres petits objectifs concernant le sujet et bien que j'ai considérablement réduit les possessions que j'emmène avec moi en voyage, à Stockholm en l'occurrence, je dois bien confier qu'il y a des choses dont je ne peux me passer et qui ne ressortent sûrement pas de l'extrême nécessité. Parmi ces objets :
  • Appareil photo, pas nécessaire en soi car les meilleurs souvenirs sont ceux qui s'impriment dans notre mémoire mais n'est-ce pas ultimement agréable de revisionner nos photos de vacances ? Surtout quand on adore vraiment prendre des photos.
  • Livre, certains voyagent sans livre et préfèrent rêvasser, jouer sur leur téléphone ou simplement écouter de la musique, cependant je ne peux voyager sans avoir un livre dans la main !

Et vous, comment voyagez-vous ? Quels sont vos essentiels ? Quels sont vos prochains voyages ?

Télécharger (ici) gratuitement votre liste de voyage minimaliste !

Noisettes :

  1. Je viens juste de rentrer aux US après quelques jours en France et c'est très amusant de lire ton article et voir ce que tu as emporté en Suède en mode minimaliste. Moi qui suis ta story, j'y redécouvre les vêtements que tu portais notamment ;) Très chouette article en tout cas, j'ai beaucoup aimé! Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eheh oui ! Tout en noir et bordeaux :)
      Merci Delphine

      Supprimer
  2. En vrac :
    - J'aime bien tes articles sur le minimalisme, ça me parle et cela me donne souvent de nouvelles idées tout en boostant ma motivation :-)
    - Nos bagages ressemblent aux tiens. Les années passant, ils sont de plus en plus réduits (l'été, nous partons avec une grande valise pour quatre et un sac d'alimentation et de produits d'entretien bio car nous ne trouvons pas toujours sur place ce que nous voulons).
    - Côté nécessaire de toilette, je n'ai toujours pas réussi à me faire à la sensation de la brosse à dents en bois dans la bouche. Comment faire !?!
    - J'espère que tu auras bien profité de Stockholm, une de mes villes favorites au monde !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Lisa !
      Je vais essayer d'en écrire d'autres alors ! Ça me plaît d'écrire ce genre d'articles même si ça prend beaucoup plus de temps.
      Ah ? Je ne sais pas, je m'y suis vite faite, elle n'était pas rugueuse donc la sensation de la brosse en bois ne m'a pas dérangé. Moi c'est le dentifrice maison ou à l'argile, je n'y arrive pas !
      Merci :)

      Supprimer
  3. Je reviens tout lire ceci demain..ou vendredi..tu voyages comme mon amie Nancy..qui voyage le monde..elle a 75 and..et voyage TOUT comme toi..toujours..!
    Admirable Camille et amusez-vous..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est génial de voyager comme ça ! Je trouve ça motivant au plus haut point !
      Merci Monique <3

      Supprimer
  4. Merci pour cet article intéressant. Nous partons, avec Mr.Geek, quelques jours à Porto la semaine prochaine... Je vais prendre exemple sur ton petit article pour avoir un bagage à main au top ! :-)

    RépondreSupprimer
  5. Tu utilise donc du shampoing ??? je suis surprise le 0 déchet voudrais que tu sois passée au no poo , je l'ai déjà testé depuis presque 2 ans ; beaux cheveux économies et pas de déchets !!! biz a+

    RépondreSupprimer