31 janv. 2016

Riz sauvage et potimarron au miso

Mon petit coin cuisine s'enracine progressivement tout en s'enrichissant de nouveaux produits, le dernier en date étant le miso. Aujourd'hui le miso est fort bien connu, notamment grâce à la fameuse soupe miso japonaise, mais je m'y intéresse plus en détails ces derniers temps. En effet, le miso serait un réel aliment bénéfique et miracle pour notre santé, une autre raison de l'intégrer dans sa cuisine quotidienne.

 
Le miso, prononcé "misso", est une pâte de haricots de soja fermentés, très salé, à laquelle on ajoute de l'orge, du riz ou d'autres céréales. Sa couleur vire du beige au brun foncé selon ses ingrédients et sa fermentation. Le miso est obtenu après cuisson des haricots de soja à la vapeur puis trempage dans une eau saumurée contenant un champignon qui aide à la fermentation. Le miso est obtenu à partir de deux fermentations, en général le miso fermente entre trois semaines et trois ans.
En tant qu'aliment fermenté, le miso est très populaire dans l'alimentation macrobiotique car il est très bénéfique pour l'organisme. Il stimule la flore intestinale avec ses bonnes bactéries tout en améliorant la santé et l'endurance. Mais ce n'est pas tout, riche en protéines, le miso aide également à l'absorption des nutriments essentiels à l'organisme et contribue à l'assimilation des acides gras essentiels. Pourquoi donc s'en priver ?
Autre que dans la traditionnel soupe miso, le miso sert de base dans les sauces, marinades et terrines. Personnellement, en ce moment, j'adore le glisser dans les sauces de plats tout simples du quotidien, comme ce riz sauvage et potimarron, car il confère une saveur unique et réconfortante.




Pour 2 personnes :
- 120g de riz sauvage
- 300g de potimarron
- 1 cuillère à café bombée de miso de riz
- 10 cL de crème liquide de riz
- 1 échalote
- thym
- sel, poivre
- huile de sésame ou coco

Emincer l'échalote et la faire revenir dans l'huile végétale.
Couper le potimarron en dés, enlever la peau.
Ajouter le riz à l'échalote et laisser dorer.
Ajouter de l'eau bouillante et le potimarron.
L'eau doit tout juste recouvrir les ingrédients.
Baisser le feu, ajouter le thym, et laisser mijoter 20 min.

En fin de cuisson ajouter la crème, le miso et rectifier l'assaisonnement.
Il est possible que vous deviez ajouter un peu d'eau en cours de cuisson.

Noisettes :

  1. Rooh j'aime beaucoup les ingrédients que tu as utilisés, ca me donne envie :)

    RépondreSupprimer
  2. Tout cela me semble délicieux, chaque ingrédient....Donc, l'association me convient tout à fait !
    de bien jolies recettes sur ce blog , une recherche et de la nouveauté.
    Bonne soirée (un bien joli nom, Rosenoisette)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Agnès !
      Des ingrédients simples mais une association qui change du quotidien en somme

      Supprimer
  3. Voilà un produit que je n'ai pas encore essayé (et oui, encore un !), je ne suis pas une grande adepte des goûts japonais, alors j'hésite. Vais-je me laisser tenter car ton plat me semble bien sympathique.
    Belle semaine Camille, bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le miso est bien différent de la sauce soja, elle aussi fermentée, je trouve. Bien qu'il y ait forcément des notes communes.
      J'espère que tu te laisseras tenter et aimeras également.
      Bonne journée Clémentine ~

      Supprimer
  4. Mhhhhh, mais que ça a l'air bon tout ça! Le potimarron et le miso, deux ingrédients que j'adore et pourtant je n'ai jamais eu l'idée de tester l'association! Merci pour la recette :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être que cette association sera révélatrice alors :)

      Supprimer
  5. l'idée de ce plat me plait vraiment beaucoup

    RépondreSupprimer
  6. ça à l'air délicieux cette petite assiette!!! bisous

    RépondreSupprimer
  7. Hum, un riz bien parfumé et bon pour la santé. C'est très bon le "miso". Merci pour le partage

    RépondreSupprimer
  8. Original, cela doit être très bon !

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour, peut-on remplacer le potimarron par des carottes (bio) ou il apporte un intérêt gustatif ou nutritionnel particulier à la recette ?
    Merci.
    Florence

    RépondreSupprimer