5 mars 2015

Pesto cru au chou kale et noix de cajou

La cuisine crue m'intrigue depuis le début ; bien qu'elle puisse paraître simple car, en réalité, les aliments crus nous entourent, elle se révèle technique et il faut l'appréhender. 
Comme beaucoup de nouveaux "courants" apparaissant récemment (cru, vegan, sans gluten...etc) c'est intéressant d'un point de vue nutritif car certains nutriments qui s'amoindrissent voire disparaissent à la cuisson sont alors préservés. De plus, la cuisine crue permet aussi de retourner aux sources, en se rapprochant du goût pur des aliments.
Cependant, comme tout, je considère qu'il est important de varier son alimentation, de ne pas se cantonner à l'un des "courants" mentionnés ci-dessus et de prendre le meilleur de chacun, permettant ainsi à nos papilles de se développer et de toujours découvrir de nouvelles saveurs toujours plus uniques les unes que les autres.
Alors qu'il me restait quelques feuilles de chou kale, j'avais envie d'en réaliser une tartinade ou une sauce, ne sachant encore trop commencer l'utiliser ultérieurement. Le plus judicieux m'a sembler de faire un pesto qui peut alors se tartiner à l'apéro ou se cuisiner dans beaucoup de plats. Un pesto étant déjà bien savoureux en soi garder le côté crue du kale permettait alors d'adoucir le tout, avec la rondeur de l'huile d'olive et le côté boisé des noix de cajou.



Pour 1 petit pot :
- quelques feuilles de chou kale (environ 5 - 7 selon la taille)
- 1/2 cuillère à café d'ail en paillettes
- 4 à 5 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 1/2 jus de citron
- 1 cuillère à soupe de basilic Chez-L'épicier
- 1 poignée de noix de cajou non salées
- sel, poivre

Laver le chou et le couper grossièrement en enlevant la grosse tige principal.
Dans un mixeur mettre tous les ingrédients.
Mixer jusqu'à ce que le tout ait la consistance d'une purée plutôt homogène.

Rectifier l'assaisonnement si nécessaire.
Ce pesto se garde une semaine au frais, couvert d'huile d'olive, et quelques jours avec un couvercle.

Noisettes :

  1. Une bonne idée pour utiliser le chou kale et un pesto qui change !

    RépondreSupprimer
  2. Je suis d'accord..géniial le kale..J'ai fait aux épinards..basilic..jamais au kale! Chou frisé?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aux épinards ce doit être un délice si cru ! Je ne suis pas fan des épinards bouillis.
      Le chou kale est en effet un chou frisé :)

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Merci :)
      Ça se mange même à la cuillère

      Supprimer
  4. il à l'air bien bon ce pesto!!! bisous bisous

    RépondreSupprimer
  5. Un bon pesto maison, y a rien de tel et je rejoins entièrement ton point de vue quant à la diversité de son alimentation ^^
    Je fais toujours mon pesto maison, et cette version reste à réaliser ! il y a tant de déclinaisons possible !
    Bon week end ! Sandy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On peut faire des pestos et tartinades de tout, le tout est juste de ne pas confondre tartinade et purée :)
      Bon dimanche !

      Supprimer
  6. Quelle belle couleur ! Il a l'air top !
    Bonne fin de soirée, bises.

    RépondreSupprimer
  7. Délicieusement original, bravo !!!!!!

    RépondreSupprimer
  8. Les noix de cajou sont bien moins chères que les pignons de pin. Chouette idée avec du kale.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas fait attention à la différence prix, ça fait longtemps que j'ai acheté des pignons de pin.

      Supprimer
  9. Pour l'apéro, c'est une super idée! J'adore ce genre de chose à tartiner!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De même, et pourtant je ne suis pas très pesto traditionnel !

      Supprimer
  10. Quelle jolie couleur pour ce pesto!

    RépondreSupprimer
  11. J'ai beaucoup aimé ta recette que j'ai en partie reprise pour faire mon pesto. Tu la trouveras sur mon blog demain soir ! Merci et à demain ! Bisous

    RépondreSupprimer
  12. bonjour,
    j'ai justement du chou kale ,et j'ai aussi des noix de cajou,
    merci pour cette recette

    RépondreSupprimer