1 sept. 2012

Tartelettes aux mûres sauvages

Je suis de retour de la cueillette aux mûres, les mains maculées et violettes cachant la peau écorchée par les ronces. Aller à la cueillette aux mûres sauvages c'est être en équilibre sur une jambe, la tête à ras des épines pour aller toucher des doigts ces belles et grosses mûres aperçues entre les feuilles... C'est mettre ses pieds dans les orties, faisant abstraction des picotements montants le long des jambes pour manger ces petites perles noires...
Bref, la cueillette aux mûres c'est risquer, être téméraire pour pouvoir attraper les meilleures d'entre elles...

En récompense donc, des petites tartelettes toutes mignonnes, délicieuses et légèrement parfumées.




Pour 4 tartelettes:
La pâte:
- 250g de farine
- 125g de sucre
- 75g de beurre
- 1 oeuf
La garniture:
- 500g de mûres sauvages
- sucre
- 1 cuillère à soupe de crème de cassis
- 1/4 de cuillère à café d'agar-agar
- 1 cuillère à soupe d'amande en poudre

Préparer la pâte, mélanger la farine et le sucre, ajouter le beurre coupé en morceaux et ramolli.
Travailler avec le bout des doigts, une fois la pâte sableuse ajouter l'oeuf. Travailler et former une boule.
Réserver 30min au frais.

Préchauffer le four à 180°C
Rincer les mûres, les mettre dans une poêle avec environ 3 à 4 cuillères à soupe de sucre et la crème de cassis.
Une fois le jus extrait des mûres et que le tout ait compoté récupérer 4 cuillères à soupe de jus dans un bol.
Dissoudre l'agar-agar avec le jus et l'ajouter aux fruits. Mélanger et laisser bouillir pendant 2 min.

Abaisser la pâte à tartelettes et la disposer dans les moules, piquer avec une fourchette et saupoudrer légèrement chaque fond de pâte d'amande en poudre.
A l'aide d'un écumoire prendre des mûres et les disposer dans le fond de chaque tartelettes.
Avec le reste d'abaisses de pâte faire des ligne de pâte et disposer sur le dessus tout en la soudant aux bords de pâte.
Enfourner pour 20 min.

Saupoudrer de sucre glace avant de servir.

Noisettes :

  1. Les mûres sont mes fruits préférés je crois... L'un de mes meilleurs souvenirs gustatifs avec des mûres fut en Pologne, l'hiver dernier, où dans un restaurant traditionnel nous avons mangé des raviolis au fromage et à la confiture de mûres... Un régal ! Félicitations pour cette belle cueillette en tout cas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mhh, ce que tu me dis sur les ravioles me donnent vraiment envie de goûter *bave*
      As-tu l'occasion d'aller en cueillir de temps en temps?

      Supprimer
    2. J'en ai cueilli une fois, enfant, dans l'ancienne maison de campagne de mes grands-parents. J'étais crottée et écorchée, mais j'en garde un bon souvenir. On savoure toujours plus intensément ce qu'on a eu tant de mal à récolter !

      Supprimer
    3. C'est vrai que l'on apprécie davantage ce que l'on fait soi-même, tout comme ce que l'on cueille soi-même. :)

      Supprimer